Jean-Luc Flemal / Belga, Getty Images, Gonzalo Fuentes / Reuters
Plein écran
© Jean-Luc Flemal / Belga, Getty Images, Gonzalo Fuentes / Reuters

Ce qui change le 1er juin

Augmentations de tarifs, hausse des salaires des fonctionnaires, réforme du droit pénal sexuel: voici tout ce qui change au 1er juin prochain. 

  1. Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-elles pour autant moins chères ?
    Independer

    Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-el­les pour autant moins chères ?

    Le nombre de vols de voiture en Belgique est en baisse depuis un certain temps. Les chiffres de la police fédérale le prouvent. Au cours du premier semestre 2021, le nombre de voitures volées a diminué de 19,2 pour cent par rapport à l’année précédente. Cela veut-il dire que nous paierons moins pour notre assurance auto ? « Oui », affirme Serge Jacobs d’Ethias à Independer.be. « Mais il y a un grand mais. »
  1. La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède généralement pas 15 ans”
    Livios

    La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède générale­ment pas 15 ans”

    La hausse des prix de l’énergie a provoqué un rush sur les panneaux solaires. Lorsque vous demandez un devis, l’installateur ne manque pas de vous proposer de vous équiper, en plus des panneaux, d’une batterie domestique. Le surcoût de plusieurs milliers d’euros en vaut-il réellement la peine? Le site de la construction Livios apporte plus de clarté à la situation.
  2. DéFI propose la mise en place d’un bouclier social à 1.500 euros par mois
    Pouvoir d'achat

    DéFI propose la mise en place d’un bouclier social à 1.500 euros par mois

    Pour lutter contre la précarité, DéFI propose la mise en place d'un bouclier social fixé à 1.500 euros par mois. "Nous ne croyons pas à un chèque inconditionnel pour tout le monde, même à ceux qui n'en ont pas besoin. Nous croyons plus en une sorte de bouclier social qui garantisse que personne n'ait moins de 1.500 euros par mois pour vivre", a développé le président du parti François De Smet sur le plateau de l'émission 'Jeudi en prime' sur la RTBF.