Au quotidien, plus d'une agence bancaire disparaît en Belgique.
Plein écran
Au quotidien, plus d'une agence bancaire disparaît en Belgique. © Getty Images

Chaque jour, plus d'une agence bancaire disparaît en Belgique: “Cette baisse se poursuivra”

Guide-epargne.beDans notre pays, en moyenne plus d’une agence bancaire physique disparaît chaque jour. Ceci a été démontré par une étude comparative de Guide-epargne.be et les chiffres de Febelfin le confirment. Malgré cette baisse considérable, la Belgique dispose encore toujours d’un des réseaux d’agences les plus denses d’Europe. “Mais si vous n’êtes pas doué(e) au niveau digital, je vous recommande quand même de vous adapter. Il n’y a pas de retour en arrière” selon Brecht Coene de Guide-epargne.be. Toutefois, il constate que pour certaines choses, les consommateurs préfèrent encore toujours un rendez-vous physique. 

  1. Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-elles pour autant moins chères ?
    Independer

    Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-el­les pour autant moins chères ?

    Le nombre de vols de voiture en Belgique est en baisse depuis un certain temps. Les chiffres de la police fédérale le prouvent. Au cours du premier semestre 2021, le nombre de voitures volées a diminué de 19,2 pour cent par rapport à l’année précédente. Cela veut-il dire que nous paierons moins pour notre assurance auto ? « Oui », affirme Serge Jacobs d’Ethias à Independer.be. « Mais il y a un grand mais. »
  2. La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède généralement pas 15 ans”
    Livios

    La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède générale­ment pas 15 ans”

    La hausse des prix de l’énergie a provoqué un rush sur les panneaux solaires. Lorsque vous demandez un devis, l’installateur ne manque pas de vous proposer de vous équiper, en plus des panneaux, d’une batterie domestique. Le surcoût de plusieurs milliers d’euros en vaut-il réellement la peine? Le site de la construction Livios apporte plus de clarté à la situation.
  3. Mobile Vikings se lance dans l’internet fixe: “Illimité et ultra-rapide”

    Mobile Vikings se lance dans l’internet fixe: “Illimité et ul­tra-rapi­de”

    Un nouvel acteur fait son entrée sur le marché belge de l’internet fixe. À partir de ce mardi 14 juin, Mobile Vikings, filiale de Proximus qui se consacrait jusqu’à présent au mobile, propose une nouvelle offre internet fixe à ses clients. “Vous bénéficierez d'une vitesse de téléchargement exceptionnelle, et elle pourra théoriquement être encore plus rapide”, affirme le CEO David Van Eynde.
  1. Voici combien vous devriez idéalement avoir mis de côté
    Guide-Epargne.be

    Voici combien vous devriez idéalement avoir mis de côté

    Nos habitudes d’épargne sont revenues à leur niveau habituel. Un ménage belge moyen a réussi à épargner 12,5 % de ses revenus au cours du dernier trimestre de 2021. En pleine crise du coronavirus, le taux d’épargne (le pourcentage du revenu que les gens mettent de côté) avait assez bien augmenté. Aujourd’hui, ce taux est revenu au niveau pré-COVID-19. Mais que faire de cet argent ? Voici le montant qu’il vaut mieux garder de côté selon Guide-epargne.be.
  2. Quelques mois avant la clôture des comptes: encore toujours 82.000 clients auprès de Rabobank.be
    Guide-epargne.be

    Quelques mois avant la clôture des comptes: encore toujours 82.000 clients auprès de Rabobank.be

    L’année dernière, Rabobank avait décidé de mettre fin à ses activités en Belgique. La banque avait accordé à ses clients un régime transitoire d’un an, qui expirera le 1er juillet pour les comptes d’épargne et le 1er septembre pour les comptes à vue. Si vous n’entreprenez rien endéans ce délai, vos avoirs seront transférés à la Caisse des dépôts et consignations, auprès de laquelle vous ne percevrez plus d’intérêts. Au total, 82.000 des 228.000 clients sont encore toujours concernés, selon la banque. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique ce que vous devez faire.
  3. Philippe de Moerloose aurait vendu des équipements au Congo à des prix exorbitants: l'entrepreneur perquisitionné

    Philippe de Moerloose aurait vendu des équipe­ments au Congo à des prix exorbi­tants: l'entrepre­neur perquisiti­on­né

    Des enquêteurs de l'Office central pour la répression de la corruption (OCRC) ont perquisitionné mardi six adresses liées à l'entrepreneur Philippe de Moerloose, et cela dans le cadre d'une enquête judiciaire sur la corruption de fonctionnaires congolais, affirme De Standaard. Le parquet fédéral confirme que des perquisitions ont été menées dans trois entreprises et dans trois domiciles privés, mais n'a pas souhaité commenter davantage.