Comme un peu partout en Belgique, les maisons sont de plus en plus chères en Wallonie picarde.
Plein écran
Comme un peu partout en Belgique, les maisons sont de plus en plus chères en Wallonie picarde. © BELGA

Combien coûte une maison en Wallonie picarde?

Le prix médian des habitations en Wallonie picarde a connu une hausse en 2019, selon une analyse du marché immobilier réalisée par les notaires du Hainaut occidental.

Regroupant 49 notaires au sein de 38 études, la "Compagnie des notaires du Hainaut occidental" (Wallonie picarde) a présenté mardi à Tournai son bilan du marché immobilier 2019. "Pour l'année dernière, nous nous sommes concentrés sur les prix médians. Nous avons opté pour cette formule car nous pouvons ainsi exclure l'influence des ventes à des prix extrêmement hauts ou extrêmement bas susceptibles de fausser l'interprétation des données", ont précisé d'emblée les notaires.

En Hainaut occidental, les communes les plus chères sont dans l'arrondissement d'Ath. Cet arrondissement se scinde en trois parties. Au nord (Ellezelles, Flobecq, Silly et Enghien), les prix médians vont de 200.000€ à 237.500 euros. Au centre (Ath), on enregistre une moyenne de 180.000 euros. Au sud-ouest (Lessines, Frasnes, Brugellette, Chièvres, Beloeil et Bernissart), les prix varient entre 150.000 et 165.00 euros. 

Sur base des prix, l'arrondissement de Tournai-Mouscron est divisé en deux zones. Les communes de Tournai, Pecq et Mont-de-l'Enclus affichent les prix médians les plus élevés, soit de 175.000 à 200.000 euros. Autour de la ville de Tournai, dans les communes de Rumes, Brunehaut, Antoing, Péruwelz, Leuze, Celles, Estaimpuis, Mouscron et de Comines-Warneton, les prix sont plus faibles (de 130.000 à 165.000 euros). 

Les appartements suivent la même tendance

"Le prix médian des maisons de la plupart des communes de l'arrondissement de Tournai-Mouscron ont atteint des nouveaux seuils pour la première fois, notamment à Mont-de-l'Enclus, Comines et Antoing. Par rapport à l'année précédente, de fortes évolutions sont à constater à Brunehaut (+20%), Antoing (+18,5%) et Comines (+17,8%). Il s'agit de la plus forte augmentation depuis l'enregistrement de nos données", soulignent les notaires.
Ces fortes évolutions réagissent à la diminution des prix en 2018. 

L'évolution des prix des appartements en 2019 suit la même tendance que celle des maisons. Ces cinq dernières années, les maisons offrent cependant un meilleur rendement (+18,8%), selon l'association des notaires.

  1. Vers une baisse du PIB de 4% et 35.000 chômeurs de plus en 2020
    Coronavirus

    Vers une baisse du PIB de 4% et 35.000 chômeurs de plus en 2020

    Alors qu'il tablait encore il y a trois mois sur une hausse de l'activité économique d'un peu plus d'1% en 2020, l'Institut de Recherches économiques et sociales (Ires, UCLouvain) s'attend désormais, dans son scénario de base, à ce que l'économie belge recule de près de 4% cette année. La situation du marché du travail devrait également se dégrader, même si les mesures prises par le gouvernement en matière de chômage temporaire permettent d'atténuer le choc.