Plein écran
© KLM

Crise oblige, les sièges d'un Boeing 777 de KLM utilisés pour transporter du fret

Le secteur de l’aviation paie un lourd tribut à la crise du coronavirus, avec des pertes faramineuses pour plusieurs compagnies aériennes. Face à cette situation catastrophique, certaines entreprises ont tenté de nouvelles expériences pour limiter les dégâts financiers.

De nombreuses compagnies aériennes utilisent actuellement certains de leurs avions passagers en stationnement comme avions cargos. La demande de transport de fret est en effet très élevée en ces temps de crise du coronavirus, ce qui permet à ces entreprises d’accumuler un certain revenu supplémentaire.

Les cabines utilisées pour transporter du fret

Attirée par les tarifs astronomiques payés pour le fret aérien, la compagnie Air France-KLM utilise certains de ses avions de ligne vides pour transporter des marchandises à destination et en provenance de pays comme l’Amérique et la Chine.

La semaine dernière, un Boeing 777-300 a décollé de Shanghai, en Chine, pour Amsterdam, avec les sièges et les compartiments à bagages remplis. Il s’agissait de 418 boîtes contenant 300.000 masques buccaux, destinés aux hôpitaux néerlandais. Conformément aux règles de sécurité incendie, six membres de l’équipage ont fait le voyage à bord de l’appareil. 

“Cela augmente la capacité de chargement de 40 %”, explique Adriaan den Heijer, directeur général adjoint d’Air France-KLM Cargo. “C’était la première fois que KLM faisait du transport de fret de cette manière”, prolonge-t-il.

Quatre heures de préparation

Le chargement de l’avion a toutefois nécessité une certaine préparation. Comme vous pouvez le voir sur les images partagées par KLM, les sièges ont été protégés par du plastique. Chaque colis a dû être solidement fixé au siège pour qu’il reste en place pendant le vol. Pour amener les boîtes plus rapidement, une chaîne de plusieurs personnes a été créée en Chine. Le chargement de l’appareil a pris environ quatre heures.

ee
Plein écran
ee © Twitter KLM

1,8 milliard de pertes

Le groupe Air France-KLM a accusé une perte nette de 1,8 milliard d’euros au premier trimestre, affecté par les premiers effets du Covid-19 sur le transport aérien en mars, et a affiché jeudi des perspectives très sombres jusqu’au troisième trimestre compris.

Le transporteur aérien franco-néerlandais, qui doit recevoir une aide de 7 milliards d’euros de l’Etat français pour garder la tête hors de l’eau, fait état d’une baisse de capacités de déjà 10,5% au premier trimestre (-35% en mars), et anticipe un effondrement de 95% pour le deuxième trimestre et de 80% au troisième, selon un communiqué.

  1. Karroo et Wouter vivent dans une étonnante habitation à ossature bois : “À la mesure de nos habitudes”
    Livios

    Karroo et Wouter vivent dans une étonnante habitation à ossature bois : “À la mesure de nos habitudes”

    Karroo et Wouter vivent avec leur fils (2) dans une étonnante habitation à ossature bois sur le territoire de Kontich. Pour la construction de leur habitation, le couple a fait appel à une entreprise de clé sur porte qui s’est chargée de l’ensemble du processus de construction. Satisfait, Karroo partage avec le site de construction Livios son expérience de construction.