Confrontée à la baisse de son activité, la compagnie irlandaise réclame depuis plusieurs mois une aide ou une diminution de la redevance qu’elle paye pour utiliser les infrastructures carolos, faute de quoi elle menace de réduire la voilure.
Plein écran
Confrontée à la baisse de son activité, la compagnie irlandaise réclame depuis plusieurs mois une aide ou une diminution de la redevance qu’elle paye pour utiliser les infrastructures carolos, faute de quoi elle menace de réduire la voilure. © AFP

Crucke prône la “fermeté face au chantage” de Ryanair

“Nous devons rester fermes face au chantage de Ryanair”, a affirmé lundi, en commission du parlement wallon, le ministre régional des Aéroports Jean-Luc Crucke. “La compagnie doit revenir à des positions raisonnables tout en respectant les procédures propres à notre pays, notamment en matière de protection des travailleurs”, a-t-il ajouté tout en reconnaissant que le transporteur irlandais “n’aurait sans doute aucun problème à se replier sur un aéroport voisin de celui de Charleroi (BSCA) “où la croissance stagne depuis 2013 à une offre constante de 3,5 millions de sièges.

  1. Ryanair menace de procéder à nouveau à des suppressions d'emplois en Belgique
    Mise à jour

    Ryanair menace de procéder à nouveau à des suppressi­ons d'emplois en Belgique

    La compagnie aérienne Ryanair menace la Belgique, ainsi que d’autres pays, de suppressions d’emplois supplémentaires d’ici la fin janvier, a prévenu jeudi son CEO Eddie Wilson dans un courrier interne consulté par Belga. Et ce quelques heures après l’annonce d’une réduction significative de ses programmes de vols et de ses prévisions de trafic pour janvier, février et mars.
  2. Des mesures fortes demandées pour les indépendants: “Leur survie dépend d’une réouverture rapide”

    Des mesures fortes demandées pour les indépen­dants: “Leur survie dépend d’une réouvertu­re rapide”

    Les représentants des indépendants et PME font entendre leur voix à la veille du Comité de concertation (Codeco). Selon eux, l’urgence aujourd’hui est de permettre une reprise de l’activité économique et sociale, alors que la pression sur les hôpitaux diminue. “C’est le moment ou jamais de donner de la perspective pour les secteurs encore à l’arrêt ou en réouverture très partielle”, martèle notamment le Syndicat neutre pour indépendants (SNI).
  1. Un bus électrique prend feu lors de son rechargement
    Play

    Un bus électrique prend feu lors de son recharge­ment

    10:56
  2. L'aventure d'un enfant sur le tapis à bagages de l'aéroport
    Play

    L'aventure d'un enfant sur le tapis à bagages de l'aéroport

    17 mai