De nombreux Belges ne comprennent rien à leur fiche de paie: “Même pour les RH, ce n’est pas toujours évident”

Les jeunes salariés éprouvent plus de difficulté que leurs aînés... 

Plein écran
Illustration © Getty Images/iStockphoto

Les fiches de paie sont-elles devenues incompréhensibles ou le salarié belge ne s’y intéresse-t-il tout simplement plus? Toujours est-il que selon une étude iVOX réalisée pour Prato un Belge sur quatre (26,8%) reconnaît des “lacunes” dans sa compréhension du document. La statistique passe même à un Belge sur trois chez les travailleurs de moins de 34 ans. 

“Après la France et l’Italie, la Belgique aurait le troisième système de calcul des salaires le plus complexe au monde”, confie Joris Peumans, CEO de Prato, à la DH. “Même pour les spécialistes des ressources humaines, ce n’est pas toujours évident”, ajoute-t-il. 

L’étude démontre également une revendication grandissante pour le paiement hebdomadaire du salaire, une conséquence de l’évolution des technologies sur les mentalités, le phénomène de “l’ici et maintenant”: “Les gens s’attendent à obtenir directement et partout ce qu’ils désirent”, résume Joris Peumans.