Manifestation pour la réouverture, entre autres, de l'Horeca, Bruxelles, le 16 janvier 2021.
Plein écran
Manifestation pour la réouverture, entre autres, de l'Horeca, Bruxelles, le 16 janvier 2021. © EPA

Des perspectives attendues pour l’Horeca et les métiers de contact: “C'est nécessaire”

Le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V) a indiqué ce matin sur Bel RTL que le Comité de concertation devrait donner des perspectives pour les secteurs mis sous cloche depuis plus de trois mois, notamment l’Horeca et les métiers de contact.

  1. L'horeca bruxellois au Mont des Arts pour réclamer plus d'aides de la Région

    L'horeca bruxellois au Mont des Arts pour réclamer plus d'aides de la Région

    Des représentants de l'horeca bruxellois - cinquante maximum, mesures sanitaires obligent - se sont rassemblés vendredi à 15h00 au Mont des Arts pour dénoncer l'insuffisance des aides financières de la Région-capitale. Autour du Collectif "Union Horeca Bruxelles", ils ont déployé une bâche géante "Commerces à remettre" au nom des quelque 600 brasseries et cafés signataires, pour attirer l'attention des politiques.
  2. “Bien sûr il y aura des faillites dans l’horeca, est-ce grave?”: la sortie du CEO de Belfius ne passe pas
    mise à jour

    “Bien sûr il y aura des faillites dans l’horeca, est-ce grave?”: la sortie du CEO de Belfius ne passe pas

    Marc Raisière, patron de Belfius, a fait une sortie plus que remarquée dans le Trends-Tendances. Il parle des faillites à venir dans le secteur Horeca en 2021. Les bars, restaurants et autres cafés sont fermés sur décision gouvernementale: ils sont tenus pour responsables de la propagation du coronavirus. Marc Raisière déclare: “Bien sûr qu’il y aura des faillites! Mais n’avions-nous pas trop de cafés et de restaurants en Belgique? Étaient-ils tous rentables (...) sans avoir recours au noir? (…) Les économies ont de temps à autre besoin d’une vague d’assainissements. Les entreprises zombies (ces entreprises dont les actifs ne couvrent pas les dettes, NdlR) vont disparaître. Est-ce grave? Pour leur propriétaire et leur personnel, certainement, mais pas pour l’économie. D’autres naîtront sur leurs cendres.”
  1. Menacée de devoir quitter un magasin, une cliente utilise sa culotte pour en faire un masque
    Play

    Menacée de devoir quitter un magasin, une cliente utilise sa culotte pour en faire un masque

    27 février
  2. «Luca», le nouveau film d'animation Pixar
    Play

    «Luca», le nouveau film d'animati­on Pixar

    27 février