Plein écran
© BELGA

Des pistes de reprise pour 19 magasins Orchestra-Prémaman

Il existe des pistes de reprise pour 19 des 22 magasins Orchestra-Prémaman visés par la 2e vague de restructuration annoncée en janvier dernier par le groupe français, a indiqué mardi, sans en dire davantage, la ministre wallonne de l'Emploi, Christie Morreale (PS). 

En Wallonie, seuls les magasins de Froyennes, Gosselies, Tubize, Huy (partiellement), Jambes, Verviers, Anderlues, Boncelles, Marche-en-Famenne, Libramont, Braine-l'Alleud, Charleroi, Rocourt, Wavre et La Louvière resteraient ouverts. 

En Flandre, toutes les enseignes devraient fermer, sauf celle de l'outlet à Machelen, a précisé la ministre.
"Le siège social de l'entreprise se situant à Bruxelles, c'est Actiris qui gère la restructuration, les syndicats privilégiant, de leur côté, des solutions d'outplacement individuel plutôt qu'une cellule de reconversion", a ajouté Christie Morreale, interrogée mardi en commission du Parlement de Wallonie par le député socialiste Dimitri Legasse. "Le Forem proposera néanmoins un accompagnement aux travailleurs qui le souhaitent", a-t-elle souligné.

Mi-janvier, Orchestra-Prémaman avait fait part de son intention de fermer 22 magasins en plus des douze dont la fermeture avait été actée fin 2019. A terme, le groupe ne conservera que 19 magasins sur les 53 qu'il détenait en Belgique et y maintiendra quelque 200 emplois. 

  1. Sortie du nucléaire: quel impact sur la facture des ménages?

    Sortie du nucléaire: quel impact sur la facture des ménages?

    Un volet concret du coût de la sortie du nucléaire concerne le financement du mécanisme de rémunération de capacité (CRM), via lequel des subsides seront accordés à de nouvelles capacités de production d'électricité. La Creg, le régulateur fédéral du secteur de l'énergie, estime que les subsides qui seront octroyés coûteront entre 614 et 940 millions d'euros par an, avec un impact très différent selon les consommateurs, rapportent La Libre Belgique et Le Dernière Heure jeudi.