Plein écran
Le taux belge à 10 ans est négatif © Shutterstock

Des prêts hypothécaires au taux de 0%: est-ce l’avenir?

EconomieDepuis cet été, le taux belge à 10 ans est négatif. Mais est-ce que cela signifie également que les taux hypothécaires seront réduits davantage?

Actuellement, le taux belge à 10 ans fluctue autour de -0,30%. Ce taux n’avait encore jamais été négatif. Cela signifie que les investisseurs sont prêts à payer pour prêter leur argent à l’Etat belge durant 10 ans. Et notre pays n’est pas le seul. Le taux est également négatif en Allemagne, en Suisse, au Danemark et aux Pays-Bas. Il résulte de la crainte d’une récession mondiale, d’un rétrécissement de l’économie mondiale. Les dernières semaines et les derniers mois, plusieurs clignotants économiques ont été activés, suite à quoi la Banque Centrale Européenne (BCE) adaptera probablement à nouveau son principal taux d’intérêt au mois de septembre.

Emprunter

Bien que le taux à 10 ans ait un impact considérable sur les taux hypothécaires que les banques accordent, il est peu probable qu’ils baissent encore sérieusement. Cela a également été démontré cet été par un enquête organisée par le journal L’Echo auprès de plusieurs banques. Les taux hypothécaires sont déjà historiquement bas et les fournisseurs de crédit n’ont presque plus de marge bénéficiaire. Ils se réfèrent à plusieurs frais et taxes qu’ils doivent facturer. En outre, la Banque Nationale leur oblige de constituer des réserves de liquidités supplémentaires afin de mieux se protéger contre d’éventuels crédits immobiliers qui ne pourraient pas être remboursés.

Recherchez-vous encore une habitation? Dans ce cas, vous avez intérêt à ne pas reporter cet achat en espérant que les taux hypothécaires baisseront encore considérablement. Avez-vous contracté un prêt hypothécaire il y a quelques années déjà? Dans ce cas, un refinancement pourrait être intéressant pour vous.

Tuyau: Calculez ici si un refinancement est avantageux pour vous.

Epargner

Le taux à 10 ans nous aiguille également vers plusieurs produits d’épargne de longue durée. Quelques exemples: les bons de caisse, comptes à terme ou assurances-épargne (branche 21). Au fur et à mesure que le taux belge à long terme baissera, les banques pourront davantage réduire les taux d’intérêt pour ces produits d’épargne.

Le taux à long terme négatif n’aura pas d’impact considérable sur les taux des comptes d’épargne classiques. Les taux d’épargne dépendent surtout du taux à court terme de la BCE. Celui-ci est aussi historiquement bas et entretemps, de nombreuses banques ont déjà réduit au minimum légal (0,11%) le taux sur leurs comptes d’épargne. Mais au cas où la BCE réduirait à nouveau son principal taux d’intérêt au mois de septembre, cela pourrait inciter de nombreuses banques à quand même réduire les taux de leurs livrets d’épargne qui accordent encore plus que le minimum légal.

Actuellement, seulement la moitié des comptes d’épargne accordent un taux supérieur à 0,11%. Les casseurs de prix accordent encore un taux entre 0,50% et 0,85%. Découvrez les meilleures offres dans notre aperçu.

Lisez également:

Est-il à nouveau intéressant de refinancer votre prêt hypothécaire?

Les investisseurs ne prennent pas tous les mêmes risques

Quelle est la différence entre l’épargne-pension et l’épargne à long terme?

Source: Guide-epargne.be