Plein écran
Devez-vous déclarer les intérêts perçus sur vos épargnes? © Shutterstock

Devez-vous déclarer les intérêts perçus sur vos épargnes?

EconomiePeu de Belges reprennent dans leur déclaration d’impôt les intérêts qu’ils ont perçus sur leurs épargnes ou investissements. Faites attention, car cette obligation de déclaration ne se limite pas du tout aux plus fortunés! Vous atteindrez le plafond plus vite que vous ne le pensez. En outre, dans certains cas, il pourrait même être intéressant de les déclarer.

Les livrets d’épargne

Sur les livrets d’épargne, la première tranche de 960 euros (revenus 2018) est exonérée d’impôt. Toutefois, cette limite est d’application pour le montant global sur tous vos comptes d’épargne. Vous devez également tenir compte des intérêts que les épargnes de vos enfants mineurs ont rapportés.

Il est parfaitement possible que votre banque n’ait pas prélevé d’impôt en 2018 parce que vous n’avez pas dépassé la limite de 960 euros par compte d’épargne individuel, mais que vous l’ayez dépassée globalement. Dans ce cas, vous devez reprendre dans votre déclaration le montant dépassant les 960 euros. Il sera imposé au taux de 15%.

Toutefois, cette limite est d’application par personne. Si vous avez un compte commun, vous pouvez répartir les intérêts perçus sur les deux partenaires. Ceci vaut également pour les intérêts de vos enfants mineurs communs.

Comparez ici les comptes d’épargne avec le meilleur rendement.

Les comptes d’épargne non réglementés

Par ailleurs, cette exonération de 960 euros (revenus 2018) est uniquement d’application sur les comptes d’épargne ‘réglementés’. Ce sont des comptes d’épargne qui accordent aussi bien un taux de base qu’une prime de fidélité. S’ils accordent uniquement un taux de base par exemple, aucune exonération ne sera d’application et la banque prélèvera 30% de précompte à partir du premier euro d’intérêt.

Vous ne devez pas déclarer ces intérêts. Ils sont déjà entièrement imposés.

Les comptes d’épargne étrangers

Si vous avez perçu des intérêts sur vos livrets d’épargne ou comptes à vue étrangers, vous devez les déclarer de toute façon. Le fisc belge les imposera au taux de 30%. Il est inutile ‘d’oublier’ de les reprendre dans votre déclaration. En effet, de nombreux pays ont établi des accords pour permettre l’échange automatique entre leurs services fiscaux d’informations au sujet des intérêts payés aux étrangers. En Belgique, votre contrôleur fiscal est donc au courant des intérêts que vous avez perçus dans d’autres pays.

Les obligations et les comptes à terme

Lors du paiement des intérêts sur les obligations et comptes à terme, les banques belges prélèvent de toute façon le précompte mobilier de 30%. Ici aussi, il s’agit de l’impôt final. Vous ne devrez donc plus les déclarer.

Découvrez ici les bons de caisse et comptes à terme avec le meilleur rendement.

Attention!

Pour certaines personnes, il peut s’avérer intéressant de quand même déclarer les intérêts dont la déclaration n’est pas obligatoire. Cela vaut notamment pour les personnes à faibles revenus entièrement imposés dans la tranche la moins élevée (25%). Si l’impôt sur leurs revenus globaux (25% dans ce cas-ci) est moins élevé que l’impôt individuel (précompte de 30%), elles pourront quand même récupérer une partie du précompte payé. 

Lisez également:

N’oubliez pas de récupérer le précompte sur vos dividendes!

Comment payer moins d’impôts en épargnant?

Quelle est la différence entre l’épargne réglementée et l’épargne non réglementée?

Source: Guide-epargne.be