Plein écran
© reuters

Dexia: les discussions se poursuivent à tous les niveaux

Discussions et tractations se poursuivent tous azimuts samedi sur l'avenir du groupe franco-belge Dexia en général et de Dexia Banque Belgique en particulier, a-t-on appris à bonnes sources.
 
Les discussions se poursuivent avec la partie française. Alors que des techniciens belges sont partis pour Paris vendredi, une réunion, qualifiée de "technique", est prévue ce samedi. Le Premier ministre Yves Leterme devrait avoir un contact avec son homologue français François Fillon.
 
Outre le sort de Dexia Banque Belgique, partenaires belge et français doivent s'accorder sur la répartition des garanties à accorder à la banque résiduelle ("bad bank") censée abriter les actifs problématiques de Dexia.
 
Au niveau belge également, des réunions de travail sont au menu des prochaines heures entre les différents niveaux de pouvoirs et acteurs impliqués dans le dossier Dexia.
 
Vendredi gouvernement fédéral et Régions se sont rapprochés semble-t-il autour du principe d'une reprise par l'Etat belge, pour plusieurs années, de Dexia Banque Belgique. Les trois Régions bénéficieraient, dans un second temps, d'une faculté d'entrer au capital de la banque.
 
Une source indique toutefois samedi matin que "le travail se poursuit" et qu'il est prématuré de parler d'une solution "ferme et définitive", même si les positions semblent désormais très proches. Il pourrait y avoir un conseil des ministres restreint au niveau fédéral. Une telle réunion est prévue au niveau du gouvernement flamand en fin d'après-midi.
 
Le conseil d'administration de Dexia initialement prévu ce samedi, devrait finalement se dérouler dimanche une fois un accord politique atteint avec la France. L'organisation de cette réunion dépendra en fait de l'avancement des négociations en cours sur le sort du groupe. L'objectif demeure, semble-t-il, de trouver une solution globale avant l'ouverture des marchés lundi. (belga)