Plein écran
Marc Coucke a jeté son dévolu sur Durbuy © photonews

Durbuy, ce Couckeland: bientôt un giga complexe sportif pour les clubs de football

Mais où s’arrêtera-t-il? L’investisseur flamand Marc Coucke a de nouveaux projets d’extension pour son empire de Durbuy. L’homme d’affaires entend implanter un complexe sportif composé de dix terrains de football, d’un stade pouvant accueillir 3.000 visiteurs et, à terme, de logements pour les joueurs, de salles de basket, volley et athlétisme. Des clubs comme Anderlecht viendraient s’y entraîner.

Le projet immobilier destiné aux clubs de tous niveaux devrait prendre forme sous trois ans entre Bavaux et Petit-Han, non loin de la Marc Coucke Adventure Valley. Marc Coucke ne s’embarquerait pas seul dans cette nouvelle aventure, mais de concert avec la région et la commune.

“C’est un projet de rêve, mais il n’y a pas encore d’accord”, tempère le bourgmestre Philippe Bontemps (cdH). “Je suis déçu que cela ait fuité. Laissons le privé et le local travailler sereinement à ce beau projet qui correspond à Durbuy et à l’image de la Belgique en tant que pays du football”. Un ex-membre de SOS Durbuy n’est pas du même avis: “Marc Coucke se croit dans son jardin mais il oublie que des gens vivent ici”.

  1. Ces communes bruxelloises où le marché immobilier explose

    Ces communes bruxelloi­ses où le marché immobilier explose

    À Bruxelles, la moitié des biens immobiliers ont été vendus à un prix supérieur à 410.000 euros en 2019. C'est le prix médian le plus élevé en Belgique. Comme ailleurs dans le pays, l'immobilier se maintient ou augmente légèrement (+3,8% sur la région sans tenir compte de l'inflation). Dans certaines commune de la capitale par contre, le marché explose. A Saint-Gilles, Jette, Schaerbeek et Ixelles, le prix médian a augmenté de 10 à 16% l'an dernier.