D'ici la fin de l'année, l'entreprise publique recherche encore près de 300 nouveaux collaborateurs, que ce soit du personnel de conduite et technique (mécanique, pneumatique, signalisation, construction), mais aussi des project managers, des ingénieurs, des program managers, etc.
Plein écran
D'ici la fin de l'année, l'entreprise publique recherche encore près de 300 nouveaux collaborateurs, que ce soit du personnel de conduite et technique (mécanique, pneumatique, signalisation, construction), mais aussi des project managers, des ingénieurs, des program managers, etc. © photo_news

En recherche d’emploi? La Stib recrute

La Stib a déjà engagé près de mille personnes depuis le début de cette année et recherche encore des collaborateurs pour près de 300 postes encore ouverts aujourd'hui, annonce jeudi la société bruxelloise de transport public. Selon elle, la crise du Covid n'a pas eu d'impact sur le nombre de postes à pourvoir, ni sur le recrutement.

  1. “L'horeca est une cible un peu facile et je le regrette, les gros clusters ne sont pas là”

    “L'horeca est une cible un peu facile et je le regrette, les gros clusters ne sont pas là”

    “L'horeca est une cible un peu facile et je le regrette mais la décision est collégiale et je me dois de l'assumer”, a commenté David Clarinval auprès de Belga à sa sortie du Comité de concertation vendredi. Le ministre des Indépendants et des PME était interrogé à la suite de la décision de fermer le secteur horeca pour les quatre prochaines semaines. "Dans un débat, on ne peut pas toujours être d'accord et il a fallu une décision. J'ai pris acte et j'ai obtenu 500 millions en compensation. Il faut un acte très fort, un soutien important pour ce secteur touché dramatiquement", a-t-il ajouté.