Plein écran
© getty

FairBnB: la plateforme éthique qui veut concurrencer AirBnB

Plus besoin d'expliquer ce qu'est AirBnb, rares sont les personnes qui n'ont pas entendu parler du géant du logement temporaire. Petits prix, logements disponibles partout ou presque, ils sont nombreux à en profiter. C'est sans compter les quelques inconvénients pour la population locale : fraude fiscale, tourisme accru, augmentation des prix des loyers,... AirBnB ne fait pas que des heureux! Aujourd'hui un concurrent plus éthique pointe le bout de son nez: c'est FairBnB. Petit tour d'horizon de ce nouveau venu en ville!

  1. Quand le prix Nobel apprend sa récompense par son co-lauréat à sa porte en pleine nuit

    Quand le prix Nobel apprend sa récompense par son co-lauréat à sa porte en pleine nuit

    “Paul? C’est Bob Wilson. Tu as gagné le prix Nobel. Ils essaient de te joindre mais n’y arrivent pas, on dirait qu’ils n’ont pas ton numéro. On leur a donné ton numéro de portable”... C’est ainsi que Paul Milgrom a appris de son co-lauréat et sa femme qu’il avait remporté le Nobel d’économie, répondant d’abord à cette annonce nocturne par un simple “Wow”. L’interphone vidéo a capturé la scène insolite à 2 heures du matin.
  2. Le télétravail “doit être la règle”: suis-je concerné?

    Le télétra­vail “doit être la règle”: suis-je concerné?

    Le Comité de concertation a décidé, hier, que le télétravail devait absolument redevenir la norme enfin d’endiguer la propagation du coronavirus. Il est entendu que le télétravail doit être imposé à tous les travailleurs, tant que cela ne met pas en danger le fonctionnement de l’entreprise. Ce n’est donc pas une “obligation”, mais une forte recommandation. Sarah De Groof, Senior Legal Consultant en Ressources humaines chez Acerta et maître de conférence à l’université de Louvain, répond à vos principales questions.
  3. “L'horeca est une cible un peu facile et je le regrette, les gros clusters ne sont pas là”

    “L'horeca est une cible un peu facile et je le regrette, les gros clusters ne sont pas là”

    “L'horeca est une cible un peu facile et je le regrette mais la décision est collégiale et je me dois de l'assumer”, a commenté David Clarinval auprès de Belga à sa sortie du Comité de concertation vendredi. Le ministre des Indépendants et des PME était interrogé à la suite de la décision de fermer le secteur horeca pour les quatre prochaines semaines. "Dans un débat, on ne peut pas toujours être d'accord et il a fallu une décision. J'ai pris acte et j'ai obtenu 500 millions en compensation. Il faut un acte très fort, un soutien important pour ce secteur touché dramatiquement", a-t-il ajouté.