Plein écran
Gert : « Nous utilisons l’énergie de nos panneaux solaires immédiatement ou nous la stockons. » © G&D Energy

Gert paie à peine 100 euros par an pour son électricité

Livios« C’était un défi de taille, mais nous l’avons relevé » dit Gert Geraerts de Tongres au site de construction Livios. En combinant ingénieusement toutes sortes de techniques, sa nouvelle maison est à 92% indépendante du réseau ! Comment a-t-il fait ça ? 

Directeur d’une entreprise spécialisée dans l’énergie verte, ce n’était qu’une évidence : Gert Geraerts a donné le maximum pour construire sa propre maison à Tongres. « Nous ne payons que 100 euros d’électricité par an et nous sommes indépendants à 92%. »

Mélange de techniques

Pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire, Gert a opté pour un système de micro-cogénération avec une pile à combustible et une chaudière à accumulation. « Comme une chaudière, ce type de cogénération fonctionne lorsque vous avez besoin de chaleur. En même temps, l’électricité est produite et l’appareil fournit de l’eau chaude sanitaire. » Comme la pile à combustible peut communiquer avec les autres appareils, le ménage ne doit jamais envoyer un surplus d’électricité au réseau. « Nous utilisons l’énergie immédiatement, par exemple pour notre machine à laver et notre sèche-linge, ou nous la stockons. »

Deux batteries domestiques

Pour ce faire, Gert a installé un système avec deux batteries domestiques pouvant stocker jusqu’à 13,6 kW et un onduleur. Le tout est contrôlé par une unité de contrôle. Par exemple, la pompe à chaleur de la piscine et l’élément chauffant électrique de la chaudière à accumulation sont commandés en cas de surplus. « Dans e cas, l’eau de la piscine se réchauffe à 32 degrés. Ensuite, il y a de la place dans la batterie pour stocker l’électricité. Normalement, vous payez environ 2.500 euros par an en frais d’électricité pour le chauffage de votre piscine. Nous payons 1 000 euros par an en gaz. »

Génération, stockage et utilisation

Gert a également intégré des panneaux solaires dans son installation. « Avec une puissance totale de 7.695 Wc, ils supportent l’ensemble du système. De plus, nous avons un compteur intelligent. Comme ça, on ne paie pas de tarif prosommateur. » La famille peut donc produire, stocker et utiliser de l’énergie quand elle le souhaite.

Compteur intelligent

« Pourtant, j’ai remarqué que les gens ne voient pas toujours l’utilité d’un compteur intelligent, » dit Gert. « Il faut consommer l’énergie quand on la produit. Les gens font installer des panneaux solaires, mais ne rajustent pas leur consommation. Ainsi, vous n’utilisez pas toute l’énergie que vous produisez pendant la journée. Il est injecté dans le réseau, ce qui signifie que pendant la journée, il y a une surabondance d’électricité sur le réseau. Beaucoup d’installations solaires cessent alors vers midi. La critique sur le compteur intelligent n’est donc pas justifiée. Il n’est absolument pas une chose négative. Et quelle est l’alternative ? Démolir toutes les routes pour installer des câbles trois fois plus épais ? C’est beaucoup plus cher. »

« La pompe à chaleur ne rapporte rien en hiver »

Selon Gert, c’est un fait que les gens qui ont une thermopompe sont les plus grands perdants lorsque le compteur intelligent est installé. « A présent, tout le monde choisit une pompe à chaleur en combinaison avec des panneaux solaires, mais en hiver, ils ne produisent pas beaucoup. Vous produisez beaucoup d’énergie en été, mais parce que vous ne l’utilisez pas à ce moment-là, elle est tout simplement injecté dans le réseau. Et donc, l’énergie que vous utilisez en hiver provient des centrales nucléaires. Ce n’est pas très durable. C’est pourquoi nous produisons l’énergie quand nous la consommons.”

Le prix

Pour toutes ces technologies, Gert a payé un total d’environ 35.000 euros. « Le coût le plus élevé est celui de la cogénération, pour laquelle nous avons payé 17.000 euros après déduction d’une subvention européenne. Le prix des panneaux solaires et des batteries pour les deux techniques est d’environ 8.000 euros. C’est en effet un prix élevé, mais pour les grandes maisons, c’est certainement la solution la moins chère pour sortir du réseau. »

Lisez également

Ben et famille testent la pile à combustible et obtiennent 8.000 euros

Quelle énergie renouvelable pour une nouvelle construction ?

Maître de votre énergie solaire ? Les six obstacles

Source : Livios