Plein écran
© reuters

Heinz: un parachute doré de 56 millions pour le PDG?

Le PDG des ketchups Heinz pourra toucher en indemnités de départ 56 millions de dollars s'il est licencié par les nouveaux propriétaires de l'entreprise, le milliardaire Warren Buffet et un fonds brésilien, indique lundi un document du gendarme des marchés américains (SEC).

Plein écran

William Johnson sera aussi en droit de bénéficier de 99 millions de dollars en actions acquises au cours de sa carrière et 57 millions de dollars en "rémunérations différées", soit au total quelque 213 millions de dollars, précise ce document déposé auprès de la SEC. M. Johnson a débuté sa carrière à Heinz en 1982 et y a gravi les échelons jusqu'à devenir directeur des opérations en 1996, directeur général en 1998 et PDG en 2000.

Le rachat de Heinz par la holding de M. Buffett, Berkshire Hathaway, associée au fonds d'investissement brésilien 3G Capital, propriétaire de la chaîne de restauration rapide Burger King, avait été annoncé le 14 février. L'opération, qui doit encore recevoir le feu vert des autorités de la concurrence et des actionnaires du groupe agroalimentaire, valorise l'entreprise, dette comprise, à 28 milliards de dollars.

Parmi les autres salariés à bénéficier d'un "parachute doré" figurent le directeur financier, Arthur Winkleblack (15,53 millions de dollars) et le responsable du groupe en Europe et de la division nutrition infantile, David Moran (15,48 millions de dollars).