Photo News
Plein écran
© Photo News

Heures supplémentaires, pression accrue, vie privée perturbée: l’impact du télétravail sur les Belges

sondagePrès de la moitié des travailleurs belges (49%) déclarent qu'ils prestent désormais plus d'heures par semaine à la maison que précédemment au bureau. Ils sont 41% à déclarer travailler autant et 7% à prester moins d'heures, ressort-il d'une enquête publiée ce mardi du prestataire de services RH Acerta et du site d'emploi StepStone auprès de 3.000 Belges actifs. 

  1. L’architecte Jo transforme une ancienne boulangerie en une maison au charme industriel
    Livios

    L’architecte Jo transforme une ancienne boulange­rie en une maison au charme industriel

    L’architecte Jo Vanden Eynde a transformé une ancienne boulangerie d’Aarschot en un bâtiment contemporain, comprenant trois unités de logement, et a choisi l’une d’entre elles pour s’y installer avec son mari et leurs deux petits garçons. Après le démantèlement presque complet du bâtiment, les éléments structurels restants ont été complétés à l’aide de matériaux en harmonie. Le résultat? Un projet brut et épuré, doté de quelques touches ludiques et surprenantes et d’une végétation luxuriante.
  2. Un emploi sous le soleil? Ces villes italiennes vous paient pour y faire du télétravail

    Un emploi sous le soleil? Ces villes italiennes vous paient pour y faire du télétra­vail

    Pandémie de coronavirus oblige, le télétravail est à l’ordre du jour pour de nombreux employés. Mais pourquoi se contenter de travailler à la maison quand on peut le faire dans un endroit idyllique? Pour tenter d’attirer de nouveaux visiteurs, les villages italiens de Santa Fiora, en Toscane, et de Rieti, dans le Latium, sont prêts à payer jusqu’à 50 % du loyer de toute personne qui décidera d’y emménager et d’y faire du télétravail à long terme.
  3. Organiser le “retour à la vie d'avant”: ce qui est sur la table du “très gros Codeco” de mardi

    Organiser le “retour à la vie d'avant”: ce qui est sur la table du “très gros Codeco” de mardi

    Le tracé menant au “Royaume des libertés” devrait être plus clair dès ce mardi à l’issue du Comité de concertation. Pour la première fois depuis un an et l’émergence de la crise sanitaire, les membres du Codeco vont s'atteler à définir des perspectives étalées sur trois mois et destinées à embrasser à moyen terme “un retour à la vie normale”. De nombreux détails risquent d’être discutés, principalement entre responsables politiques et membres du GEMS, mais tous s'accordent sur la nécessité de planifier l’avenir. Des assouplissements importants pourraient intervenir dès le 9 juin.