Plein écran
Le siège d'ING à Amsterdam, aux Pays-Bas. © epa

ING dans le viseur des autorités italiennes

ING est dans le viseur des autorités italiennes. La banque, accusée de manquements dans la lutte contre le blanchiment d'argent, est en discussion avec le régulateur local en vue d'améliorer les procédures dans ce domaine. L'institution ne peut plus prendre de nouveau client tant que ces discussions sont en cours.

Les manquements ont été mis en évidence lors d'une inspection menée par la banque centrale italienne d'octobre 2018 à janvier 2019. ING souligne travailler depuis 2017 à une nouvelle politique visant à supprimer de tels risques à l'avenir.

ING est parvenu à un règlement avec la justice aux Pays-Bas en septembre dernier. Le groupe financier néerlandais a dû débourser 775 millions pour ne pas avoir suffisamment empêché ses clients de blanchir de l'argent.