Plein écran
© epa

ING va supprimer 2.350 emplois

UpdateLe bancassureur néerlandais ING va supprimer au cours des prochaines années 1.350 emplois dans ses activités d'assurances ainsi que 1.000 postes de travail dans ses activités bancaires, a-t-il annoncé mercredi dans le cadre de la publication de ses résultats trimestriels.

Ces mesures doivent permettre au groupe, en restructuration depuis que l'Etat néerlandais est venu à son secours en 2008, d'économiser environ 200 millions d'euros annuels dès la fin 2014 au sein de l'assureur Nationale-Nederlanden d'une part et d'économiser 260 millions d'euros à partir de 2015 au sein de la division "commercial banking" d'autre part.

"Il est douloureux de devoir annoncer de telles mesures aujourd'hui", a reconnu le CEO du groupe, Jan Hommen, cité dans un communiqué, évoquant des mesures censées augmenter "l'agilité" des activités bancaires et d'assurances dans un environnement incertain.

Les activités bancaires et d'assurances d'ING doivent être scindées à l'avenir.

Le groupe ING a également annoncé avoir enregistré un bénéfice net de 609 millions d'euros au troisième trimestre, en nette baisse par rapport au bénéfice d'1,692 milliard d'euros dégagé au troisième trimestre 2011.

  1. Ces offres de crédit alléchantes sont une arnaque

    Ces offres de crédit alléchan­tes sont une arnaque

    L'Autorité des services et marchés financiers (FSMA) met en garde lundi contre plusieurs offres frauduleuses proposées par Evolutive Banque (Revolte-Finance), Global Credit et Imperial Finances. "Il s'agit de faux crédits proposés pour dérober de l'argent aux consommateurs. Les personnes qui les offrent sont des escrocs qui se font passer pour des prêteurs ou pour des collaborateurs d'établissements de crédit", explique la FSMA.
  2. 1.600 Belges piégés par de faux amis: “Ils volent votre cœur puis votre argent”

    1.600 Belges piégés par de faux amis: “Ils volent votre cœur puis votre argent”

    L’affaire de quelques naïfs? Le phénomène des fraudes en ligne semble toucher bien plus de Belges qu'imaginé, mais ces derniers taisent souvent avoir été victimes d’une épouvantable supercherie. Selon les informations d’Het Laatste Nieuws, quelque 1.600 Belges auraient été arnaqués par de soi-disant amis au cours des quatre dernières années. On parle de 13,6 millions d’euros ainsi extorqués par des escrocs rencontrés sur les réseaux sociaux et des sites de rencontres.