Plein écran
© photo_news

Jour de grève? La solution pratique et pas chère

En cette veille de jour de grève nationale, de nombreux Belges s'attendent déjà à des complications pour remplir leurs obligations professionnelles... mais des solutions existent! Pour promouvoir son service de location de voitures partagées, Drivy lance en effet ce mercredi une offre spéciale pour tous les nouveaux utilisateurs. L'occasion, surtout, de découvrir une alternative de mobilité.

Plein écran
© Drivy
Plein écran
© Drivy

Drivy consiste en un service de location de voitures partagées et de mise en relation de particuliers pour remplir cet objectif. Des propriétaires mettent à disposition leur propre véhicule et des professionnels viennent complèter la flotte pour optimiser l'offre. Drivy sert d'intermédiaire pour garantir un contrat de confiance entre les parties, régler les questions d'assurance, d'assistance et la juste rétribution. 

Ce mercredi 13 février, Drivy proposera aux nouveaux utilisateurs et durant toute la journée de bénéficier d'une réduction de 30 euros, soit l'équivalent du prix moyen d'une location, précise l'entreprise. 

Alternative à l'achat d'une voiture
Contacté par 7sur7, Quentin Lestavel, directeur de Drivy France/Belgique, place le projet au centre des préoccupations actuelles: "Drivy est une alternative à l'achat d'un véhicule individuel et concerne avant tout les déplacements en dehors des villes comme Bruxelles", confie-t-il.

Modèle "viable"
Il distingue sa société de ses concurrents évoqués, comme DriveNow, et décrit un "modèle plus viable". Il ne s'agit en effet pas ici d'ajouter des voitures à un parc automobile urbain déjà surchargé mais de considérer que les déplacements intra-muros sont pris en charge par les transports en commun et que Drivy peut s'adresser à ceux qui doivent sortir de la ville, un voire plusieurs jours, dans le cadre de leur profession ou pour se rendre dans des lieux moins bien desservis par les transports en commun. 

Sans abonnement
"Drivy offre l'avantage de fonctionner sans abonnement et de pratiquer des tarifs raisonnables à partir de 30 à 40 euros par jour", précise Quentin Lestavel. La fonctionnalité Drivy Open ("50% des locations") permet en outre de débloquer une voiture en un clic via l'application et d'en profiter immédiatement. Ce boîtier, installé à la demande, facilite les échanges, détermine le prix de la course et fixe les éventuels frais additionnels (carburants, etc.). 

Conditions d'utilisation
Pour être autorisé à louer son propre véhicule, il suffit de posséder une voiture de moins de 200.000 km au compteur. La remise des clés se fait alors en main propre. Pour le service "Drivy Open", il faut qu'elle ait moins de 7 ans et moins de 100.000 km, détaille le manager. Les seuls frais additionnels éventuels concernent un dépassement de plus de 200 km.

Offre spéciale de ce mercredi 13 février
Ce mercredi, de 6h à minuit, les nouveaux utilisateurs Drivy pourront bénéficier d'une réduction de 30 euros. Le code promo de cette opération sera affiché sur le site dès demain matin. 

Complément d'info sur le site officiel.

Des vélos "gratuits" aussi
À noter que Billy Bike a également annoncé mettre à disposition sa flotte de vélos électriques partagés à Bruxelles. Tous les trajets de moins de 20 minutes seront automatiquement remboursés, a déclaré le fondateur Pierre de Schaetzen, relayé par la DH. Pour en bénéficier, il suffit de s'enregistrer et de télécharger l'application. Les utilisateurs paieront la course mais seront remboursés, précise l'entreprise. 

Complément d'info sur le site officiel.