Le nombre de personnes ayant peu ou pas de connaissances, ou des connaissances élémentaires, est simultanément de loin le plus élevé en Région flamande avec environ 33%, contre 17% en Région de Bruxelles-Capitale et 9% en Région wallonne.
Plein écran
Le nombre de personnes ayant peu ou pas de connaissances, ou des connaissances élémentaires, est simultanément de loin le plus élevé en Région flamande avec environ 33%, contre 17% en Région de Bruxelles-Capitale et 9% en Région wallonne. © BELGA

La barrière linguistique, principal obstacle sur le marché du travail belge

La connaissance insuffisante d'une des langues nationales est le principal obstacle à la recherche d'un emploi selon les personnes nées à l'étranger qui souhaitent être actives sur le marché du travail en Belgique, ressort-il lundi des nouvelles données de l'office belge de statistique Statbel.