Plein écran
Sanna Marin, la Première ministre finlandaise. © EPA

La Finlande va-t-elle passer à la semaine de quatre jours de six heures? Sanna Marin met les choses au clair

Mise à jourL’information selon laquelle la nouvelle Première ministre finlandaise a proposé de réduire la semaine de travail à quatre jours de six heures, publiée lundi par de nombreux médias dont Belga, était incorrecte. Cette réforme avait simplement été évoquée en août dernier lors d’un débat auquel avait participé Sanna Marin, alors qu’elle n’était pas encore à la tête du gouvernement finlandais.

Les articles attribuaient à la Première ministre la volonté d’instaurer des horaires plus flexibles afin de permettre aux travailleurs de consacrer davantage de temps à leur famille et à leurs loisirs.

Le cabinet de Sanna Marin précise toutefois qu’elle n’a pas formulé cette proposition, qui ne figure d’ailleurs pas au programme de son gouvernement. Il s’agissait donc d’une “fake news”.

L’idée de la semaine de quatre jours avait été débattue le 17 août dernier en présence de Sanna Marin, alors ministre des Transports et de la Communication.

La semaine de quatre jours a déjà été testée à divers endroits en Scandinavie. Dans la ville suédoise de Göteborg, par exemple, le personnel d’une maison de repos n’a travaillé que six heures par jour pendant près de deux ans en touchant le même salaire. Les employés ont indiqué qu’ils étaient plus en forme et plus motivés, ce qui les rendait plus productifs, leur permettait de faire moins d’erreurs et réduisait drastiquement le nombre de burn-outs.

Plein écran
Sanna Marin avec Charles Michel, président du Conseil européen, et Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne. © EPA