Plein écran
La pension des travailleurs indépendants © Shutterstock

La pension des travailleurs indépendants: voici les formules qui leur permettent de constituer un capital supplémentaire

EconomieLes travailleurs indépendants savent à quel point il est important de constituer un capital-pension supplémentaire en vue de leur retraite. Ci-dessous, nous avons énuméré les différentes formules avec leurs rendements.

La Pension libre complémentaire pour travailleurs indépendants (PLCI)

La PLCI est la formule la plus souvent choisie par les travailleurs indépendants afin de constituer un capital-pension supplémentaire.

Cela s’effectue via une assurance-épargne de la branche 21. Cette dernière accorde un taux garanti aux épargnants. En outre, on vérifiera sur base annuelle s’ils pourront également obtenir une participation aux bénéfices. Ce sera le cas si le rendement du réinvestissement par l’assureur sur les marchés financiers et ses résultats le permettent.

Cette année-ci, les travailleurs indépendants peuvent y consacrer au maximum 8,17% de leurs revenus professionnels d’il y a 3 ans, avec un montant maximal absolu de 3.256,87 euros.

Ceux qui optent pour une PLCI sociale, qui accorde - en plus de la formule d’épargne - également des indemnités en cas d’incapacité de travail, peuvent augmenter ce pourcentage jusqu’à 9,40%, avec un montant maximal de 3.747,19 euros.

Les versements pour une PLCI pourront être déduits des revenus et donneront donc droit à une réduction d’impôt (au meilleur taux). En outre, suite à cette déduction fiscale, la base sur laquelle vos charges sociales seront calculées, sera réduite, ce qui augmentera davantage votre rendement.

Tuyau: Découvrez ici les meilleures offres pour une PLCI.

La Convention de pension pour travailleurs indépendants (CPTI)

La CPTI est une autre manière de constituer un capital-pension supplémentaire. Elle est destinée aux travailleurs indépendants qui travaillent sans société et ne peuvent donc pas bénéficier d’une assurance-groupe. Elle s’effectue également via des versements dans une assurance-épargne de la branche 21. Une réduction d’impôt de 30% est liée aux versements pour cette formule.

Attention: en optant pour cette formule, vous devez tenir compte de la règle des 80% sur les pensions! Votre constitution de pension globale (pension légale + pension complémentaire) ne peut pas s’élever à plus de 80% de vos revenus.

Tuyau: Comparez ici les offres pour une CPTI.

L’engagement individuel de pension (EIP)

Un engagement individuel de pension est une formule d’épargne pour les travailleurs indépendants disposant d’une société qui épargne pour la pension de son dirigeant. Cela s’effectue également via une assurance-épargne de la branche 21. Les versements sont déductibles fiscalement pour cette société.

Attention: l’EIP est également limité par la règle des 80%! Cette dernière stipule que la pension légale et la pension complémentaire ensemble ne peuvent pas dépasser 80% de vos derniers revenus ‘normaux’. La société ne pourra pas déduire fiscalement les montants qui auraient été épargnés au-dessus de ce plafond. Demandez donc à votre comptable de calculer combien vous pouvez consacrer à l’EIP.

Tuyau: Découvrez ici les possibilités pour la gestion d’un EIP.

L’épargne-pension classique

Tout comme tous les autres Belges âgés de 18 à 64 ans, les travailleurs indépendants peuvent constituer un capital-pension via l’épargne-pension classique. Le montant qu’ils peuvent verser sur base annuelle, est limité. En 2019, le montant maximal classique s’élève à 980 euros. Il y a également un montant maximal majoré: 1.260 euros. Ceux qui optent pour ce dernier, doivent le demander explicitement à leur banque ou assureur.

Ceux qui versent un montant entre 0 et 980 euros, auront droit à une réduction d’impôt de 30% sur les montants versés. Ceux qui versent entre 980 et 1.260 euros, bénéficieront d’une réduction d’impôt de 25%.

Ceux qui épargnent pour leur pension via un fonds d’épargne-pension auprès d’une banque, font investir leurs versements annuels dans un fonds contenant des actions et des obligations. Si l’évolution boursière est positive, cela leur permettra d’obtenir un rendement considérable; si elle est négative, ils pourront subir des pertes.

Ceux qui préfèrent la certitude, peuvent épargner pour leur pension via une assurance-épargne de la branche 21 auprès d’une compagnie d’assurances. Dans ce cas, ils auront droit à un taux de base garanti, éventuellement complété par des participations aux bénéfices pour les années durant lesquelles le réinvestissement de leur versement par leur assureur aura rapporté plus et si les résultats de ce dernier le permettent.

Tuyau: Découvrez ici les meilleures offres en matière de fonds d’épargne-pension via une banque.

Tuyau: Découvrez ici les meilleures offres en matière d’assurances épargne-pension via un assureur.

L’épargne à long terme

L’épargne à long terme classique est également destinée aux travailleurs indépendants et aux autres travailleurs. Elle s’effectue aussi via une assurance-épargne de la branche 21.

Le montant que vous pouvez épargner, dépend de vos revenus professionnels nets imposables. Il s’élève à 172,80 euros + 6% de vos revenus professionnels. Ceux qui disposent de revenus nets imposables de 28.000 euros, peuvent donc verser 1.852,80 euros. Toutefois, pour l’année 2019, le montant maximal absolu s’élève à 2.350 euros. Cela correspond à des revenus d’au moins 35.620 euros.

Vos versements pour l’épargne à long terme vous permettront de bénéficier d’une réduction d’impôt de 30%. Ceux qui peuvent verser le montant maximal de 2.350 euros, devront donc payer 705 euros d’impôts en moins.

Attention: l’épargne à long terme tombe dans le même panier que les remboursements de capital d’un crédit pour l’achat d’une résidence secondaire ou tertiaire et les primes d’une assurance solde restant dû. Si votre panier de 2.350 euros est déjà rempli ainsi, l’épargne à long terme ne vous permettra pas de bénéficier d’une réduction d’impôt supplémentaire. Dès lors, mieux vaut attendre jusqu’à ce que vous ayez remboursé vos prêts, en général.

Tuyau: Visualisez l’aperçu des rendements pour l’épargne à long terme.

Choisissez le bon ordre

Etes-vous travailleur indépendant et voulez-vous optimiser l’avantage fiscal lié aux efforts que vous faites afin de constituer un capital-pension supplémentaire? Dans ce cas, vous avez intérêt à d’abord bénéficier au maximum d’une PLCI. En effet, ces versements vous rapporteront un avantage fiscal au taux marginal (le taux sous lequel la tranche la plus élevée de vos revenus tombe). Il s’élève facilement à 45%. En outre, la déduction fiscale réduira vos revenus imposables, suite à quoi vous devrez payer moins de charges sociales. Une CPTI vous permet d’épargner plus. Toutefois, vous devez respecter la règle des 80%. Ne sous-estimez pas non plus les possibilités offertes par l’épargne à long terme. Cette formule vous permettra également de continuer à épargner après votre 65ème anniversaire.

Lisez également:

Le taux d’intérêt de 0,11% est devenu la nouvelle norme: où pouvez-vous encore trouver un taux plus élevé?

Quelles formules d’épargne sont encore rentables?

Quelle est la meilleure formule: un fonds d’épargne-pension ou une assurance épargne-pension?

Source: Guide-epargne.be

  1. Studio 100 à la recherche de nouveaux actionnaires

    Studio 100 à la recherche de nouveaux actionnai­res

    La société de divertissement Studio 100, que l'on retrouve derrière les parcs d'attractions Plopsa, explore la possibilité d'élargir et de renforcer son actionnariat, indique-t-elle samedi. Cela à la suite du succès de sa stratégie d'expansion internationale. Les fondateurs Gert Verhulst et Hans Bourlon, qui garderont la majorité des actions, en disposent actuellement chacun d'un tiers, le reste revenant à BNP Paribas Fortis Private Equity.