Le Gouvernement Wallon a retenu la société DELTRIAN INTERNATIONAL S.A. (Fleurus) pour établir une ligne de production de masques chirurgicaux
Plein écran
Le Gouvernement Wallon a retenu la société DELTRIAN INTERNATIONAL S.A. (Fleurus) pour établir une ligne de production de masques chirurgicaux © Photo News

La production de masques à Fleurus: investissement et emplois créés

Notre pays n’était pas préparé à la crise du coronavirus. Plusieurs couacs ont émaillé la gestion gouvernementale du problème. La distribution des masques chirurgicaux ne s’est pas déroulée sans heurt. Certains ne sont jamais arrivés. D’autres n’étaient pas conformes aux normes. La Région Wallonne a décidé d’intervenir pour que le secteur des soins de santé ne soit plus confronté à pareille pénurie à l’avenir.

Une dizaine d’emplois devraient être créés au sein de la société Deltrian international, basée à Fleurus.  Coût de l’investissement: 1,2 million d’euros.  Cette entreprise a été choisie afin de redéployer une ligne de production de masques dans le sud du pays.

C’est le pôle de compétitivité des sciences du vivant en Wallonie, Biowin, qui l’a élue  nouveau pourvoyeur officiel de masques médicaux dans la région. La demande avait été faite par la Région Wallonne. “Face à la pénurie de matériel de protection, notamment pour le personnel soignant et tous ceux qui sont en première ligne, un seul objectif: l’autonomie” a lancé cette dernière.

Deux lignes de production et d’emballage vont être créées. Ce qui signifie que  30 millions de masques pourront être produits chaque année. Pour information, la Wallonie en utilise deux millions par mois, hors période de crise. Actuellement, elle en a besoin de cinq millions. 

Perspectives

La marque Wallonia qui promeut la Wallonie à l’international assure même “que la capacité de production pourrait facilement être augmentée.” 

Les machines permettant d’automatiser la production et l’emballage devraient arriver d’Allemagne vers la moitié du mois de mai et les masques commenceraient alors à sortir deux semaines plus tard.

Pour la Région Wallonne, “la vision à long terme a notamment son importance: il faut s’assurer de la durabilité du projet hors crise, avec un prix de revient acceptable. Il doit également apporter les garanties nécessaires au niveau du respect des normes de qualité, de sécurité sanitaire et de l’approvisionnement.”

Le Ministre fédéral en charge du matériel médical, Philippe De Backer (Open Vld) vient de reconnaître à la Chambre que trois millions de masques FFP2 arrivés à l’aéroport de Liège à la fin du mois de mars étaient non conformes et s'avéraient être inutilisables.

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.