Plein écran

Le Conseil de la concurrence fait une exception pour Fortis

Au cours du démantèlement de Fortis fin 2008, le conseil de la concurrence a exempté par deux fois, le groupe financier et la SFPI d'obtenir sa bénédiction à leurs opérations, rapportent ce mercredi De Tijd et L'Echo.

La reprise de Fortis Banque aurait dû être suspendue à l'approbation du conseil mais sur requête des parties, le conseil a décidé de laisser le processus se poursuivre, "en raison du caractère urgent du sauvetage de Fortis Banque", indique L'Echo. C'est la première fois que cette mesure d'exception est appliquée depuis sa promulgation en octobre 2006. (belga/mb)