Plein écran

Le partenaire étranger d'Alitalia serait Lufthansa

La compagnie allemande Lufthansa serait le partenaire étranger qui ferait alliance avec Alitalia dans le cadre du plan de sauvetage de la compagnie italienne, affirme samedi le quotidien La Stampa, citant des sources proches du dossier.

En pole position
Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi avait annoncé le 7 août des discussions "avec une grande compagnie étrangère" en vue d'une "alliance" avec Alitalia avant de boucler le plan de sauvetage.
"Il n'y a plus de doute sur le partenaire étranger: Lufthansa est en pole position pour conclure une alliance" avec Alitalia, affirme le quotidien de Turin.

Evoquant le nom de l'un des repreneurs pressentis pour la compagnie italienne, celui de Carlo Toto, le patron de la compagnie Air One, le quotidien affirme également qu'un "accord aurait été trouvé" avec ce dernier.

Il prévoirait la vente d'Air One à la "nouvelle Alitalia", assorti de l'engagement de réinvestir une partie du montant de cette vente dans la nouvelle compagnie italienne.

Bientôt les résultats
Selon les indiscrétions de la presse, Alitalia serait scindée en deux, une nouvelle société intégrant les activités rentables tandis qu'une autre "lestée" des dettes et des activités sans avenir serait mise en faillite.

Alitalia doit annoncer vendredi prochain ses résultats semestriels.
Elle a enregistré une perte avant impôts de 215 millions d'euros au premier trimestre. (afp)