Plein écran
© Air Antwerp

Le premier vol de "la plus petite compagnie aérienne belge" a décollé

Le premier vol d'Air Antwerp a quitté le tarmac anversois lundi matin. "La plus petite compagnie aérienne de Belgique" opérera en semaine trois allers-retours entre Anvers et Londres (London City Aiport) et une fois le dimanche soir.

"Aujourd'hui, c'est le couronnement de plusieurs mois d'intense travail", a déclaré le fier CEO, Johan Maertens. "Grâce aux partenaires et actionnaires, nous avons réussi en trois mois à mettre sur pied une organisation performante." 

Début août, Air Antwerp avait obtenu sa licence d'exploitation du SPF Mobilité. "C'était important pour pouvoir commencer à voler avant le Brexit", a-t-il précisé. "Si nous ne l'avions pas eue, nous aurions pu être obligés de négocier des droits aériens avec un pays tiers." 

Marcel Buelens, CEO de l'aéroport d'Anvers, s'est réjoui de la reprise de la route Londres-Anvers. "La liaison avec l'aéroport de London Southend (jusqu'à peu opérée par Flybe) n'a pas fonctionné", a-t-il rappelé, soulignant qu'il était plus optimiste pour cette nouvelle route aux débuts "prometteurs". 

Pour le premier vol à destination de la capitale britannique, 42 des 50 sièges étaient occupés. "Sur la journée complète, le taux de remplissage est de 60%, ce que j'estime satisfaisant pour un premier jour", a conclu le CEO de la compagnie M. Maertens.

  1. Ces communes bruxelloises où le marché immobilier explose

    Ces communes bruxelloi­ses où le marché immobilier explose

    À Bruxelles, la moitié des biens immobiliers ont été vendus à un prix supérieur à 410.000 euros en 2019. C'est le prix médian le plus élevé en Belgique. Comme ailleurs dans le pays, l'immobilier se maintient ou augmente légèrement (+3,8% sur la région sans tenir compte de l'inflation). Dans certaines commune de la capitale par contre, le marché explose. A Saint-Gilles, Jette, Schaerbeek et Ixelles, le prix médian a augmenté de 10 à 16% l'an dernier.