Plein écran
L'essence 95 a vu son prix maximum augmenter de près de 11,6% au cours des 70 derniers jours (archives). © belga

Le prix de l'essence au plus haut depuis presque trois ans

Le SPF Économie a annoncé jeudi une nouvelle hausse des prix maxima de l'essence, le prix de l'essence 95 atteignant son niveau le plus élevé depuis juillet 2015.

Dans le détail, le prix maximum de l'essence 95 RON à la pompe augmentera vendredi d'1,5 centime, à 1,5450 euro le litre, celui de l'essence 95 RON E10 d'1,4 centime, à 1,5410 euro le litre, celui de l'essence 98 RON de 1,7 centime à 1,6330 euro le litre et celui de l'essence 98 RON E10 de 1,7 centime également à 1,6410 euro le litre.

L'essence 95 a vu son prix maximum augmenter de près de 11,6% au cours des 70 derniers jours.

Ces derniers mois, les cours du pétrole ont connu un accès de fièvre sur fond de sortie des USA de l'accord nucléaire iranien. Les menaces de sanctions américaines contre le Venezuela ont également soutenu l'or noir.

L'administration de l'Énergie annonce en outre une augmentation du prix maximum du LPG, de 1,9 centime, à 0,5670 euro le litre.

  1. Perquisition au siège de Carrefour à Evere

    Perquisiti­on au siège de Carrefour à Evere

    La chaîne de supermarchés Carrefour a confirmé qu'une perquisition avait été effectuée lundi à son siège d'Evere. L'auditorat de l'Autorité belge de la Concurrence (ABC) a indiqué qu'il effectuait des perquisitions auprès d'entreprises actives dans le secteur de la grande distribution "suspectées d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le cadre d'une alliance d'achats relative à des produits de grande consommation". Une porte-parole de Colruyt a précisé que l'entreprise n'était pas concernée. Personne n'a encore pu être joint chez Delhaize et Albert Heijn.
  2. L'Autorité de la Concurrence mène des perquisitions dans la grande distribution

    L'Autorité de la Concurren­ce mène des perquisiti­ons dans la grande distributi­on

    L'Auditorat de l'Autorité belge de la Concurrence (ABC) procède actuellement à des perquisitions auprès d'entreprises actives dans le secteur de la grande distribution "suspectées d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le cadre d'une alliance d'achats relative à des produits de grande consommation", a-t-il annoncé lundi. Ces pratiques pourraient constituer des infractions au code de droit économique et/ou au traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (TFUE).