Plein écran
© Photo News

Le siège de DHL bloqué par les travailleurs

Plusieurs travailleurs du siège européen de DHL à Diegem bloquent depuis lundi 13 heures les entrées et sorties de DHL International. Les coursiers de DHL International ne peuvent donc pas livrer de colis dans une partie de Bruxelles et sa périphérie flamande. Les travailleurs entendent poursuivre leur action pour le reste de la journée.
 
Ils avaient déjà débrayé vendredi. Ils protestent contre la délocalisation du siège européen vers Bonn, Leipzig et Prague. Les syndicats demandent à ce que la direction tienne compte de leur plan alternatif et veulent ouvrir des négociations sur un plan social collectif qui impliquerait chaque travailleur, et pas uniquement les cadres inférieurs, comme le souhaite la direction.
 
La décision de délocalisation avait été annoncée fin novembre.
Sur les 810 postes présents à Diegem, 523 seraient transférés à l'étranger. (belga)

  1. Perquisition au siège de Carrefour à Evere

    Perquisiti­on au siège de Carrefour à Evere

    La chaîne de supermarchés Carrefour a confirmé qu'une perquisition avait été effectuée lundi à son siège d'Evere. L'auditorat de l'Autorité belge de la Concurrence (ABC) a indiqué qu'il effectuait des perquisitions auprès d'entreprises actives dans le secteur de la grande distribution "suspectées d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le cadre d'une alliance d'achats relative à des produits de grande consommation". Une porte-parole de Colruyt a précisé que l'entreprise n'était pas concernée. Personne n'a encore pu être joint chez Delhaize et Albert Heijn.
  2. L'Autorité de la Concurrence mène des perquisitions dans la grande distribution

    L'Autorité de la Concurren­ce mène des perquisiti­ons dans la grande distributi­on

    L'Auditorat de l'Autorité belge de la Concurrence (ABC) procède actuellement à des perquisitions auprès d'entreprises actives dans le secteur de la grande distribution "suspectées d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le cadre d'une alliance d'achats relative à des produits de grande consommation", a-t-il annoncé lundi. Ces pratiques pourraient constituer des infractions au code de droit économique et/ou au traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (TFUE).