Plein écran
© Photo News

Le syndicat libéral appelle aussi à une "grève nationale" samedi

Plein écran

A l'instar de la CNE et du SETCa, le syndicat CGSLB a appelé jeudi ses affiliés à participer aux actions de grèves prévues samedi dans les magasins du groupe Carrefour. "Aujourd'hui, les secrétaires du syndicat libéral et les délégués CGSLB du personnel de Carrefour Belgique ont exprimé des doutes sérieux sur le 'plan de sauvetage' proposé par la direction de l'entreprise", explique la CGSLB dans un communiqué.

"Aucune des mesures envisagées n'offre des garanties quant à une relance commerciale ou ne donne des indications sur un changement de mentalité de la direction actuelle. Rien ne porte à croire qu'on ne répétera pas les erreurs du passé", ajoute le syndicat libéral. Selon le syndicat, le fait que Carrefour perde des parts de marché depuis 2002 n'est pas dû à un fossé salarial par rapport à la concurrence, "mais bien au manque de connaissance des besoins spécifiques des consommateurs belges". "La mentalité française ne s'est pas imposée chez nous", estime la CGSLB, jugeant que Carrefour "est surtout la victime d'un manque de continuité".

Le syndicat libéral redoute encore que le plan de sauvetage de Carrefour ait pour but "de faire place nette avant de procéder à une vente définitive éventuelle des magasins en Belgique" et déclare dès lors ne faire "aucune confiance aux propositions de la direction". Le syndicat appelle enfin à la mise en place d'un "bon plan social comprenant des conditions de salaire et de travail équitables pour le personnel de Carrefour". (belga/mb)