photo_news
Plein écran
© photo_news

Le tourisme a la cote à Bruxelles

Près de 8,5 millions de nuitées (tout type de logements confondus) ont été enregistrées à Bruxelles au cours de l'année 2018, selon le bilan communiqué vendredi par l'ASBL visit.brussels, qui assure la promotion de la Région bruxelloise auprès des touristes et des organisateurs d'événements et de congrès. Le secteur des loisirs atteint, pour la première fois, le même niveau que le secteur professionnel, un record pour un secteur longtemps porté par un tourisme d'affaire.

  1. L'avantage lié au tarif nuit disparaîtra dans 3 mois: combien pouvez-vous encore économiser actuellement en faisant votre lessive pendant la nuit?
    Monenergie.be

    L'avantage lié au tarif nuit disparaî­tra dans 3 mois: combien pouvez-vous encore économiser actuelle­ment en faisant votre lessive pendant la nuit?

    La différence entre le tarif jour moins avantageux et le tarif nuit plus avantageux disparaîtra à partir du 1er juillet 2022, du moins en ce qui concerne les coûts de réseau. Combien pouvez-vous encore économiser actuellement en faisant tourner votre machine à laver pendant la nuit? Et quel sera l’impact de ce changement sur votre facture énergétique? Monenergie.be a examiné ceci.
  2. La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède généralement pas 15 ans”
    Livios

    La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède générale­ment pas 15 ans”

    La hausse des prix de l’énergie a provoqué un rush sur les panneaux solaires. Lorsque vous demandez un devis, l’installateur ne manque pas de vous proposer de vous équiper, en plus des panneaux, d’une batterie domestique. Le surcoût de plusieurs milliers d’euros en vaut-il réellement la peine? Le site de la construction Livios apporte plus de clarté à la situation.
  3. Engie pose ses conditions à une prolongation du nucléaire jusqu’en 2035

    Engie pose ses conditions à une prolongati­on du nucléaire jusqu’en 2035

    Engie a posé ses conditions à une prolongation potentielle du nucléaire jusqu’en 2035 en Belgique. Le producteur et fournisseur d’énergie ne s’engagera ainsi dans un tel projet que “dans le cadre d’une approche équilibrée de partage des risques, avec un dispositif réglementaire défini, stable et viable pour l’investissement requis, comprenant également un cadre clair pour le démantèlement et la gestion des déchets nucléaires”. C’est ce qu’a communiqué mardi l’entreprise, maison-mère d’Engie Belgique, à l’occasion de la publication de ses résultats financiers trimestriels.