Plein écran
Le siège social de Thomas Cook/Neckermann à Zwijnaarde, dans la banlieue de Gand. © BELGA

Les agences Thomas Cook/Neckermann seront en très grande majorité fermées en Flandre

Mise à jourLe repreneur espagnol Wamos ferme principalement des agences Thomas Cook/Neckermann en Flandre, a indiqué vendredi la direction à l’agence Belga. L’entreprise a annoncé la reprise de 62 agences sur 91. Vingt-huit agences fermées sur 29 se trouvent en Flandre. Wamos exploitera les magasins repris sous le nom Neckermann. Ceux-ci rouvriront le 21 octobre. 

Les 62 agences Thomas Cook/Neckermann reprises par le voyagiste Wamos rouvriront leurs portes le 21 octobre. Les travailleurs vendront des séjours, nuitées d’hôtels, billets d’avion et tours d’acteurs touristiques comme Corendon, Pegase, Club Med et MisterFly, a-t-on appris vendredi lors d’une conférence de presse dans une agence Neckermann de Tielt-Winge.

La marque des agences sera Neckermann. Le site internet sera opérationnel dès le 21 octobre.

La direction belge a donc confirmé que le repreneur espagnol aller sabrer principalement dans le réseau de magasins flamands. “Il y a plus d’agences en Flandre et souvent plus rurales”, explique un responsable. Bruxelles est épargnée.

Thomas Cook Retail Belgique employait plus de 500 personnes dont 150 à Bruxelles et en Wallonie. Près de 200 personnes pourront reprendre le travail après l’accord entre Wamos et les curateurs. Les emplois disparaîtront majoritairement en Flandre.

Une seule agence fermée en Wallonie

Après les fermetures, il y aura encore neuf filiales Neckermann à Anvers, 10 en Flandre orientale, quatre au Limbourg et sept en Flandre occidentale. Huit agences seront ouvertes à Bruxelles. En périphérie bruxelloise, l’agence de Dilbeek sera fermée et il restera encore quatre filiales en Brabant flamand.

Une seule agence est fermée en Wallonie, celle d’Eupen. Le Hainaut comptera sept agences, ainsi que Liège. Trois agences resteront actives dans le Brabant wallon, une en province de Luxembourg et une autre à Namur.

Il sera décidé durant le week-end qui pourra rester et dans quelle agence. La nouvelle direction informera jusqu’à mercredi prochain les travailleurs qui reprendront le travail la semaine d’après. Les travailleurs qui étaient affectés dans une agence fermée pourront postuler pour un autre poste au sein de l’entreprise.

De sources syndicales, les travailleurs garderaient leurs conditions de travail et le droit à l’ancienneté. Les travailleurs repris qui avaient été licenciés par Thomas Cook devront signer un nouveau contrat de travail.