Plein écran
Le secteur s’attend à ce que la propriété passe de 72 à 65% au cours des dix prochaines années. © Confédération Construction

Les nouvelles constructions bientôt inabordables?

LiviosPrès des trois quarts des professionnels de l’immobilier s’inquiètent de l’abordabilité des logements neufs belges dans un avenir proche. Telle est la conclusion d’une étude réalisée par ING Belgique. Le secteur s’attend à ce que la propriété passe de 72 à 65% au cours des dix prochaines années. Les causes principales ? Le prix du terrain à bâtir, le coût de la conformité aux normes de construction actuelles et un changement de mentalité chez les jeunes générations.

La propriété : importante ou non ?

Est-il toujours important d’avoir sa propre maison ? Selon 47% des professionnels de l’immobilier sondés, surtout les jeunes propriétaires ont des priorités différentes. Les acheteurs eux-mêmes pensent différemment. À peine 19% d’entre eux s’attendent à ce que l’importance d’avoir sa propre maison diminue à l’avenir. 55% pensent que la propriété demeure tout aussi importante, 26% sont convaincus qu’elle sera encore plus importante à l’avenir qu’elle ne l’est aujourd’hui.

Conseil : allez-vous construire ? Voici le prix d’une nouvelle construction.

Terrain à bâtir coûteux, coût de construction plus élevé

Pourquoi une nouvelle maison devient-elle moins abordable ? Non seulement en raison du prix du terrain à bâtir, mais aussi en raison des normes énergétiques de plus en plus strictes qui augmentent les coûts de construction. 69% des professionnels de l’immobilier sont convaincus qu’une maison passive coûte au moins 20% plus cher qu’une maison qui ne respecte que les normes minimales. Et ce malgré le fait que 7% des acheteurs sondés sont prêts à payer 20% ou plus pour une maison passive avec le budget prévu pour une nouvelle maison.

Nos maisons, doivent-elles être plus petites ?

Que signifie la réduction de l’abordabilité pour vous ? Selon les professionnels sondés, nos maisons devront être plus petites à l’avenir. Certains acheteurs sont d’accord, à condition que les écoles, les magasins et autres installations soient à moins de dix minutes de la maison. 13% sont prêts à réduire de 20% leur surface habitable, 8% des personnes sondées peuvent vivre avec 30% d’espace en moins.

La technologie, est-elle la solution ?

Mais le secteur de l’immobilier voit également un point positif, à savoir l’utilisation de nouvelles technologies. 77% des professionnels sondés pensent que les imprimantes 3D joueront un rôle important dans les cinq prochaines années. Des technologies telles que la Building Information Modelling (BIM) devraient également rendre le processus de construction plus productif et efficace, ainsi que réduire les coûts et l’empreinte écologique du secteur de la construction. Pour l’instant, une grande partie du secteur de la construction n’applique pas encore ces techniques.

Lisez également

Gérer au mieux votre budget ? Six conseils budgétaires

Construire efficace en énergie ? Voici vos options

A quoi faire attention lors de l’achat de terrain à bâtir ?

Source : Livios

  1. 3 personnes sur 4 font estimer la valeur de leur propriété pour la vente
    Livios

    3 personnes sur 4 font estimer la valeur de leur propriété pour la vente

    75 % des Belges qui vendent un bien immobilier font appel à un courtier professionnel ou à un notaire pour faire estimer correctement la valeur de leur bien. C’est ce que révèle un sondage réalisé par Listen et Immoweb auprès de 2.000 compatriotes ayant vendu une propriété l’an dernier. Point frappant : votre âge détermine en grande partie la façon dont vous abordez le processus d’estimation.