L’indexation des contrats énergétiques variables est fort différente: voici ce dont vous devez tenir compte avant de signer.
Plein écran
L’indexation des contrats énergétiques variables est fort différente: voici ce dont vous devez tenir compte avant de signer. © Getty Images

L’indexation des contrats énergétiques variables est fort différente: voici ce dont vous devez tenir compte avant de signer

Monenergie.beSi vous recherchez un nouveau contrat énergétique aujourd’hui, vous ne pouvez quasiment choisir que parmi des formules tarifaires variables. Tandis qu’un tarif fixe restera inchangé pendant toute la durée contractuelle, le prix que vous devrez payer pour l’électricité ou le gaz naturel avec un contrat variable fluctuera en fonction de l’évolution des marchés de l’énergie. Mais comment ceci fonctionne exactement? A quelle fréquence pouvez-vous vous attendre à des adaptations de prix? Et où se situent les différences entre les contrats variables? Ci-dessous, Monenergie.be vous explique ce que vous devez savoir.

  1. L’eau potable 20% plus chère dans les années à venir

    L’eau potable 20% plus chère dans les années à venir

    Nous venons de vivre le deuxième mois de juillet le plus sec jamais enregistré. À Uccle, seulement 5,2 millimètres de précipitations sont tombés, normalement cela aurait dû s’élever à 76,9 millimètres. Seul le mois de juillet 1885 a battu ce record avec ses 2,9 millimètres. Cette sécheresse persistante a également de lourdes conséquences sur les prix de notre eau potable. Elle devrait être effectivement 20% plus chère dans les années à venir, selon les plans tarifaires des compagnies des eaux que VTM Nieuws a inspectés.