Plein écran
Le loyer: de l'argent jeté? © Shutterstock

Louer une maison, est-ce vraiment jeter votre argent par les fenêtres?

Economie“Louer une maison? C’est jeter de l’argent par les fenêtres!” On l’entend souvent, mais est-ce bien le cas? Ci-dessous, nous vous donnons un aperçu des avantages liés à la location et à l’achat.

Le prix de location moyen d’une maison ou d’un appartement se situe autour de 600 euros par mois. Sur base annuelle, les locataires dépensent donc 12 x 600 euros (ou 7.200 euros). Ceux qui le feront durant 20 ans, débourseront donc 144.000 euros. Afin de simplifier nos calculs, nous ne tenons pas compte de l’inflation (le fait que votre loyer est indexé tous les ans selon l’augmentation du coût de la vie).

De nombreuses habitations coûtent environ 200.000 euros. Voici notre calcul: 200.000 euros : 600 euros/mois = un peu plus de 333 mois (ou 27 ans et 9 mois de loyer).

La plupart des jeunes ne peuvent pas immédiatement débourser ce montant de 200.000 euros. Heureusement, les taux hypothécaires sont bas de nos jours. Ceux qui empruntent 200.000 euros sur une durée de 20 ans au taux fixe de 1,80%, devront rembourser 991,56 euros par mois, soit presque 400 euros par mois de plus que ceux qui louent. En prolongeant la durée de leur prêt immobilier jusqu’à 25 ans, ils réduiraient leurs mensualités à 826,96 euros et la différence avec le loyer serait réduite à moins de 230 euros.

Acheter coûte donc plus cher que louer. Toutefois, ceux qui ont acheté ou construit, disposeront de leur propre maison ou appartement après l’avoir remboursé(e). Ceux qui auront loué durant toute cette période, resteront les mains vides cependant. Voilà toute la différence entre un investissement et une dépense!

Tuyau: Découvrez ici les meilleurs prêts hypothécaires en ce moment.

Dès que votre habitation sera remboursée, vous n’aurez plus de charges financières à payer. Pour les locataires, ce ne sera pas le cas. Dès lors, une propre habitation est considérée comme la meilleure forme d’épargne-pension. Quand vous serez plus âgé(e), elle vous permettra d’économiser considérablement.

Les avantages fiscaux

En outre, en Région wallonne, les crédits immobiliers pour les logements familiaux sont encouragés fiscalement via le chèque-habitat. Il s’agit d’une réduction d’impôt jusqu’à 1.520 euros par personne plus 125 euros par enfant à charge. Ce montant maximal est d’application pour les personnes qui disposent de revenus s’élevant à 22.273 euros (année 2019). Ensuite, il baissera systématiquement. Ceux qui gagnent plus de 85.911 euros, n’auront plus droit à cet avantage. Au bout des 10 premières années, le montant sera réduit de moitié. En outre, le montant de ce chèque est limité à la somme des intérêts, des remboursements de capital et des primes pour l’assurance solde restant dû.

Lisez également: Est-il à nouveau intéressant de refinancer votre prêt hypothécaire?

L’inflation

Dans les calculs que nous venons d’effectuer, nous n’avons pas tenu compte de l’inflation. Toutefois, elle a bel et bien un impact. Le loyer des locataires sera adapté à l’augmentation du coût de la vie. Plus le niveau général des prix augmentera, plus leur loyer sera élevé. Sur une plus longue période, le loyer pourra augmenter considérablement. Pour ceux qui empruntent, l’inflation est une bonne chose. Elle allégera leurs futurs remboursements. L’impact d’un remboursement de 900 euros sur 10 ou 20 ans sera moins considérable que l’impact du remboursement actuel de 900 euros. Plus l’inflation sera élevée, plus votre avantage sera élevé. L’inflation aura également un impact sur l’évolution des prix des habitations.

Finalement, il y a encore les avantages psychologiques. Les propriétaires sont certains d’avoir un toit au-dessus de leur tête. Dès lors, ils ont leur situation en mains. Ceux qui louent, n’ont pas cette certitude. Leur propriétaire pourra résilier le contrat de location à tout moment. Un avantage pour les locataires, par contre: ils peuvent facilement déménager, ce qui sera pratique lorsque leur ménage évoluera (lorsqu’ils attendront famille ou que leurs enfants quitteront la maison parentale, par exemple).

Conclusion

En résumé: il y a des avantages et des inconvénients aussi bien pour ceux qui louent que pour ceux qui achètent ou construisent. Toutefois, ceux qui souhaitent devenir propriétaire, peuvent profiter des taux bas actuels pour contracter un crédit hypothécaire. Une propre habitation est encore toujours un bon investissement.

Tuyau: Comparez ici les meilleurs prêts hypothécaires près de chez vous.

Lisez également:

Le refinancement de votre prêt hypothécaire peut être intéressant suite aux taux historiquement bas

Comment choisir le meilleur taux variable pour votre prêt hypothécaire?

Que signifie le taux négatif pour vos épargnes et votre prêt hypothécaire?

Source: Guide-epargne.be