Plein écran
© REUTERS

Lufthansa va réduire sa flotte: des “restructurations intensifiées” chez Brussels Airlines

MISE À JOURLe géant allemand du transport aérien Lufthansa va durablement réduire la taille de sa flotte, se séparant d'une quarantaine d'avions sur ses 763 appareils, et fermer sa filiale Germanwings en réponse au coronavirus, a annoncé le groupe mardi. Les restructurations vont être “intensifiées” chez Brussels Airlines.

Lufthansa ne pense pas que le secteur aérien retrouvera rapidement le niveau d’avant la crise du coronavirus, mais “l’objectif” est de permettre de “garder le plus d’emplois possible”. Il faudra, selon elle, des mois avant que les limitations de voyage soient complètement levées dans le monde. Dès lors, des mesures sont prises dans “presque toutes les opérations de vols du groupe Lufthansa”.

Chez Lufthansa même, six appareils de type A380, sept A340-600 et cinq Boeing 747-400 sont retirés de la flotte de manière permanente. Onze Airbus A320 sont mis hors service pour les vols court-courriers.

La vente de six A380 était prévue en 2022. La décision concernant les Airbus A340-600 et Boeing 747-400 a été prise, selon Lufthansa, en raison des inconvénients environnementaux et économiques de ces appareils. Avec cette décision, Lufthansa réduira la capacité de ses hubs de Francfort et Munich. Trois appareils seront retirés de la filiale Cityline (A340-300). Chez Eurowings, cela concerne dix avions (A320). Les vols de cette compagnie sont suspendus.

Restructuration chez Brussels Airlines

Les programmes de restructuration qui ont déjà débuté chez Brussels Airlines et Austrian Airlines seront intensifiés. “Parmi d’autres choses, les deux sociétés travaillent à réduire leur flotte”, précise-t-on.

La porte-parole de Brussels Airlines Kim Daenen avait indiqué que la compagnie avait précédemment annoncé que le plan de restructuration devait être revu alors que la crise du coronavirus frappe durement le secteur. “L’objectif est toujours de devenir structurellement rentable d’ici 2022 et nous examinons maintenant les mesures que nous pouvons prendre et en accélérer d’autres”, indique-t-elle.

Elle souligne que des mesures ont déjà été prises pour protéger la trésorerie, telles que le chômage temporaire du personnel et l’annulation des vols jusqu’au 3 mai. La porte-parole n’a pas encore pu donner de détails sur la réduction de la flotte.

Lufthansa a affirmé que le groupe souhaite garder autant de travailleurs que possible au sein de l’entreprise pendant la restructuration. À cet effet, l’entreprise rencontrera brièvement les syndicats et les représentants du personnel pour discuter de nouveaux modèles d’emploi. 

  1. Sortie du nucléaire: quel impact sur la facture des ménages?

    Sortie du nucléaire: quel impact sur la facture des ménages?

    Un volet concret du coût de la sortie du nucléaire concerne le financement du mécanisme de rémunération de capacité (CRM), via lequel des subsides seront accordés à de nouvelles capacités de production d'électricité. La Creg, le régulateur fédéral du secteur de l'énergie, estime que les subsides qui seront octroyés coûteront entre 614 et 940 millions d'euros par an, avec un impact très différent selon les consommateurs, rapportent La Libre Belgique et Le Dernière Heure jeudi.