La concertation sociale chez Match et Smatch a porté ses fruits.
Plein écran
La concertation sociale chez Match et Smatch a porté ses fruits. © Photo News

Match et Smatch: quatre magasins sauvés, les licenciements secs limités

Quelques jours après un bureau de conciliation qui s'était conclu sur un constat d'échec et le dépôt d'un préavis de grève, la direction de Match et Smatch (groupe Louis Delhaize) est revenue avec de "meilleures intentions" mardi, rapporte mercredi le front commun syndical. Une nouvelle réunion a permis de confirmer le sauvetage de quatre magasins sur les 16 menacés et de limiter grandement le nombre de licenciements secs.

  1. Restructuration chez Match: “Il faut être à l'écoute du client et s'adapter à ses besoins”

    Restructu­ra­ti­on chez Match: “Il faut être à l'écoute du client et s'adapter à ses besoins”

    Pour "survivre" dans la jungle des rayons de la grande distribution, il faut absolument être à l'écoute du client et de s'adapter à ses besoins, analyse-t-on chez Delhaize et Carrefour en réaction à l'annonce d'un plan de transformation chez Match et Smatch prévoyant la fermeture potentielle de 16 magasins et le licenciement de 210 personnes. Les deux enseignes ont aussi entrepris des restructurations dans un passé relativement récent afin précisément d'anticiper ces nouveaux modes de consommation et de s'y adapter.
  2. 16 magasins Match et Smatch pourraient fermer, 210 emplois menacés

    16 magasins Match et Smatch pourraient fermer, 210 emplois menacés

    En difficulté, Match et Smatch (groupe Louis Delhaize) ont adopté un projet de plan de transformation visant à “redynamiser les deux enseignes” et passant par la fermeture potentielle de 16 magasins et la suppression de 210 emplois, a-t-on appris mardi. Une enveloppe de 40 millions d'euros d'investissements est prévue en parallèle. Les syndicats ne se sont pas montrés surpris de l’annonce du plan de transformation. La CNE et le Setca sont par contre étonnés de son ampleur. Ils se retrouveront pour une réunion vendredi avant de probablement rencontrer la direction des deux enseignes la semaine prochaine, une réunion étant prévue de longue date pour le 13 septembre. Aucun mouvement d’humeur du personnel n’a été recensé pour le moment.
  1. Bagarre au Parlement tchèque au sujet du port masque
    Play

    Bagarre au Parlement tchèque au sujet du port masque

    22 janvier
  2. "Allez, lâche-moi un peu, mec", Biden s'adresse à un journaliste de la Maison Blanche
    Play

    "Allez, lâche-moi un peu, mec", Biden s'adresse à un journalis­te de la Maison Blanche

    22 janvier