Plein écran
Ne vous laissez pas aveugler par les taux bas des prêts hypothécaires! © Shutterstock

Ne vous laissez pas aveugler par les taux bas des prêts hypothécaires!

EconomieRécemment, le seuil psychologique de 1% pour un taux hypothécaire sur une durée de 20 ans a été franchi. Il s’agit d’une bonne nouvelle pour le client, mais cela signifie également que ce crédit hypothécaire ne rapporte presque rien à l’institution financière concernée. Suite aux taux bas, les banques appliquent à présent d’autres méthodes afin de récupérer l’avantage qu’elles accordent.

La Banque Centrale Européenne encourage les banques à prêter le plus possible aux particuliers et aux entreprises, de sorte qu’ils/elles puissent, à leur tour, raviver l’économie avec leurs dépenses. Votre banque doit payer un taux pénalisateur sur l’argent qu’elle ne consacre pas à des prêts. Ceci explique en grande partie pourquoi vous pouvez obtenir de telles conditions favorables. Toutefois, vous avez intérêt à tenir compte de l’ensemble des frais.

Tuyau: Découvrez ici quelles conditions d’autres emprunteurs ont négociées récemment.

Le taux d’intérêt versus le TAEG

Le taux annuel effectif global (TAEG) exprime combien de frais sont liés au total à votre prêt immobilier. A part les intérêts, il comprend également d’autres frais tels que les frais de dossier. Il vous donne donc une vue d’ensemble étant donné que les frais de dossier varient d’une banque à l’autre.

La durée et le montant

Plus la durée est courte et plus le montant emprunté est limité, plus le taux d’intérêt sera favorable. En échelonnant votre crédit hypothécaire sur une plus longue période, vous aurez plus de marge de manœuvre pour effectuer d’autres investissements ou pour vivre plus confortablement. Vous devez donc déterminer si votre capacité financière est suffisante. Mais ne comparez pas des pommes avec des poires! Comparez les offres des banques sur base du même montant, de la même durée et des mêmes garanties.

Les produits complémentaires

Afin d’attirer de nouveaux clients, les banques accordent des taux hypothécaires bas. Ensuite, elles leur feront payer des produits complémentaires plus chers. Souvent, votre banque vous accordera un taux d’intérêt plus avantageux si vous contractez également des produits ou services complémentaires auprès d’elle (domiciliation de salaire, assurance incendie, assurance solde restant dû, assurance auto…).

Et voilà exactement où le danger se situe. Dans la plupart des cas, les emprunteurs se focalisent sur le fait d’obtenir le taux d’intérêt le plus bas, sans comparer les coûts liés à ces produits supplémentaires. Une banque qui accorde le taux d’intérêt le plus bas, n’est pas toujours l’option la plus intéressante pour vous, compte tenu des frais globaux.

De bonnes connaissances renforceront votre position de négociation

Pour obtenir un crédit immobilier, vous pouvez vous adresser à de nombreuses banques. Chaque taux d’intérêt affiché va de pair avec une certaine marge de négociation. Vous devez absolument comparer tous les aspects et déterminer quelle offre vous convient au mieux. Sur ce site Internet, vous trouverez très rapidement un aperçu du marché et vous découvrirez les conditions que les banques/assureurs appliquent pour des produits complémentaires tels que l’assurance solde restant dû, l’assurance auto et l’assurance incendie.

Lisez également:

Où pouvez-vous trouver l’assurance solde restant dû la plus avantageuse?

Est-il intéressant de contracter un prêt hypothécaire pour acheter une résidence secondaire?

Le loyer: de l’argent jeté par les fenêtres?

Source: Guide-epargne.be