Avec l'augmentation des coûts de production, les paquets de chips risquent d'être moins remplis.
Plein écran
Avec l'augmentation des coûts de production, les paquets de chips risquent d'être moins remplis. © iStock

Nos paquets de chips sont moins remplis, conséquence du conflit en Ukraine et de la “shrinkflation”

Des paquets de chips moins remplis, mais au même prix qu’avant? Ce phénomène est appelé la “shrinkflation” et est l’un des nombreux effets indésirables du conflit qui fait actuellement rage en Ukraine.

  1. Après le gaz et l’essence, le Belge va-t-il aussi devoir se saigner pour ses tartines?

    Après le gaz et l’essence, le Belge va-t-il aussi devoir se saigner pour ses tartines?

    On le dit depuis des semaines: ce ne sont pas seulement les prix du gaz, de l’électricité et du carburant qui risquent de flamber avec l’invasion russe en Ukraine. Les exportations de céréales des pays impliqués, qui couvrent environ 25% des exportations mondiales, sont à l’arrêt. Le prix de la fameuse tartine, base de l’alimentation de nombreux Belges, va-t-il doubler comme l’essence, voire s’envoler comme celui du gaz? “Le consommateur va le sentir dans son portefeuille, mais nous ne devons pas nous inquiéter démesurément immédiatement”, tempère Eddy Van Damme, président de l’association des boulangeries flamandes. Le pain, mais aussi d’autres produits céréaliers que renferment nos armoires comme les biscuits, risquent cependant de devenir beaucoup plus chers.
  2. Trains, bus, poubelles... Tout ce qu’il faut savoir sur l’impact de la grève du 31 mai à Charleroi: “Intenable”

    Trains, bus, poubelles... Tout ce qu’il faut savoir sur l’impact de la grève du 31 mai à Charleroi: “Intenable”

    Les syndicats mèneront le mardi 31 mai une journée d'action nationale dans les services publics. Leur démonstration vise à dénoncer le "malaise général" dans le secteur. La Centrale Générale du Service Public (CGSP) a déposé un préavis de grève national. Y compris pour le rail. La mobilisation s'étendra à tous les services publics, fédéraux, communautaires et régionaux. Ceci dit, elle sera différente en fonction des régions. À Charleroi, les syndicats ont d’ores et déjà dévoilé la plus grosse partie de leur programme.