"Sur la seule première semaine de juillet (32), on a recensé presque autant de dossiers introduits que sur l'ensemble du même mois en 2019 (40). Et c'est seulement dans les prochaines semaines qu'on verra le gros des dossiers arriver. On va connaître une explosion du nombre de faillites sans précédent", prédit le président du tribunal de l'entreprise francophone de Bruxelles, Paul Dhaeyer.
Plein écran
"Sur la seule première semaine de juillet (32), on a recensé presque autant de dossiers introduits que sur l'ensemble du même mois en 2019 (40). Et c'est seulement dans les prochaines semaines qu'on verra le gros des dossiers arriver. On va connaître une explosion du nombre de faillites sans précédent", prédit le président du tribunal de l'entreprise francophone de Bruxelles, Paul Dhaeyer. © Getty Images/iStockphoto

“On va connaître une explosion du nombre de faillites sans précédent”

Plus de 2.000 dossiers de faillite ont été introduits sur base volontaire entre le 14 mars et le 30 juin, et ce malgré la mise en place d'un moratoire pour aider les gérants à faire face à la crise sanitaire, ressort-il des chiffres du collège des cours et tribunaux de Belgique rapportés vendredi par La Dernière Heure.

  1. Comment les commerçants voient leur avenir? Trois Carolos répondent
    Témoignages

    Comment les com­merçants voient leur avenir? Trois Carolos répondent

    La première semaine des soldes est dramatique pour le commerce de détail. C’est ce qui ressort des chiffres du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI). La majorité des détaillants (65%) constatent une baisse de 35 à 40% par rapport à la première semaine des soldes de l’année dernière. La crise sanitaire engendrée par le coronavirus a évidemment contribué à cette perte sèche. Et sa fin n’est pas encore en vue. Comment les commerçants voient-ils leur avenir? Nous avons posé la question à trois d’entre eux à Charleroi.