Plein écran
© belga

Perturbations sur le réseau TEC: le point sur la situation

UpdateLes réseaux du TEC sont perturbés ce lundi à des degrés divers en raison de la manifestation contre la marchandisation des services à Namur. La CGSP et la CSC ont déposé un préavis qui couvre les agents qui souhaitent y participer. D'importantes perturbations sont à prévoir à Charleroi, notamment.

Liège, Namur et Luxembourg
Si l'ensemble du réseau des TEC est concerné, la plupart des lignes circulent quasi normalement dans les provinces de Namur et Luxembourg ainsi qu'à Liège et Verviers, où de "légères perturbations" sont constatées. "70 à 75% des services sont assurés", affirme la porte-parole du TEC Liège-Verviers, Carine Zanella, selon qui la situation devrait rester stable au cours de la journée.

Hainaut
Dans le Hainaut, certaines lignes ne seront que partiellement assurées dans les régions de Mons et du Centre, notamment. Il est conseillé aux voyageurs de consulter les listes détaillées des parcours supprimés sur le site web du TEC.

Des listes détaillées des parcours maintenus ou supprimés sont régulièrement mises à jour sur le site web www.infotec.be

A Charleroi, "d'importantes perturbations sont à prévoir", souligne la société wallonne de transport public. Plusieurs voyages ont déjà été supprimés.

Brabant wallon
Enfin, quelques perturbations sont également à noter dans le Brabant wallon.

L'ensemble des services seront à nouveau assurés normalement mardi.

La manifestation contre la marchandisation des services est prévue à 10h00 devant la gare de Namur et devrait se terminer vers 12h00 place Saint-Aubain. L'action vise notamment à dénoncer l'asphyxie financière du secteur associatif ainsi que la diminution de moyens pour les services publics, engendrés notamment par la réforme des APE.

  1. Perquisition au siège de Carrefour à Evere

    Perquisiti­on au siège de Carrefour à Evere

    La chaîne de supermarchés Carrefour a confirmé qu'une perquisition avait été effectuée lundi à son siège d'Evere. L'auditorat de l'Autorité belge de la Concurrence (ABC) a indiqué qu'il effectuait des perquisitions auprès d'entreprises actives dans le secteur de la grande distribution "suspectées d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le cadre d'une alliance d'achats relative à des produits de grande consommation". Une porte-parole de Colruyt a précisé que l'entreprise n'était pas concernée. Personne n'a encore pu être joint chez Delhaize et Albert Heijn.
  2. L'Autorité de la Concurrence mène des perquisitions dans la grande distribution

    L'Autorité de la Concurren­ce mène des perquisiti­ons dans la grande distributi­on

    L'Auditorat de l'Autorité belge de la Concurrence (ABC) procède actuellement à des perquisitions auprès d'entreprises actives dans le secteur de la grande distribution "suspectées d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le cadre d'une alliance d'achats relative à des produits de grande consommation", a-t-il annoncé lundi. Ces pratiques pourraient constituer des infractions au code de droit économique et/ou au traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (TFUE).