Plein écran
© photo_news

Planet Parfum et Di passent sous pavillon français

La société Distriplus, propriétaire des enseignes Planet Parfum et Di, va passer entre des mains françaises. Le holding Ackermans & van Haaren (AvH) et la Compagnie nationale à portefeuille (CNP), holding du groupe du milliardaire Albert Frère, viennent en effet de signer un accord de vente de 100% des parts avec le groupe français Jacques Bogart, spécialisé dans la création, fabrication et commercialisation de parfums et de produits cosmétiques de luxe.

Créé en 2007, Distriplus est le 2e acteur de la distribution de parfums et cosmétiques sur le territoire belge. Il gère actuellement près de 200 points de vente en Belgique et au Grand-Duché du Luxembourg. Il possède Planet Parfum, qui est actif dans la vente de parfums, produits de maquillage et de soins (81 magasins), et Di, qui vend, en 119 endroits, des produits de beauté, de soins capillaires et corporels.

Ces enseignes comptaient 1.064 collaborateurs fin 2017 et ont réalisé un chiffre d'affaires de 192 millions d'euros l'an dernier.

"L'intégration de Distriplus au sein du groupe Jacques Bogart permet de renforcer de façon substantielle le positionnement des enseignes dans des marchés difficiles, grâce à des atouts nouveaux", commente AvH dans un communiqué publié vendredi. Il s'agit entre autres d'une intégration verticale d'une partie des activités, à partir de la conception des produits jusqu'à la vente aux consommateurs, avec l'apport des marques propres du groupe Jacques Bogart, ainsi que l'adossement à un groupe international spécialisé dans la beauté, liste le holding.

Ce dernier prévoit que la transaction aura un impact négatif de 8,5 millions d'euros sur ses résultats consolidés au second semestre 2018.

Distriplus déficitaire depuis plusieurs années
La situation financière difficile de était encore apparue fin août, à l'occasion de la publication des résultats financiers de AvH. Le holding avait alors enregistré une perte de 10,7 millions d'euros en raison d'amortissements chez Distriplus et Manuchar.

Le propriétaire de Di et Planet Parfum est déficitaire depuis plusieurs années déjà et son chiffre d'affaires a également reculé l'an dernier. L'entreprise est aux prises avec les difficultés du secteur de la vente au détail, notamment en raison de l'augmentation de l'e-commerce.

L'opération offrira de nombreuses synergies (partage d'expertises dans la digitalisation, logistique, achats, concept de magasins, etc.). A son issue, le Groupe Bogart, coté à la Bourse de Paris, disposera d'un réseau de 357 magasins répartis sur quatre territoires (France, Israël, Allemagne et Belgique) pour un chiffre d'affaires cumulé de plus de 300 millions d'euros, indique-t-il dans un communiqué. Sa taille sera alors multipliée par 2,5.

"Cette acquisition entre parfaitement dans la stratégie de Groupe Bogart qui a fait de son double positionnement de fabricant-distributeur, le propre de son identité, lui permettant ainsi d'opérer sur l'ensemble de la chaîne de valeur", se réjouit le groupe français. Les marques propres Jacques Bogart, Ted Lapidus, Carven et la licence Chevignon font partie de son portefeuille pour les parfums, de même que les marques propres Méthode Jeanne Piaubert, Stendhal et April Cosmétiques pour les soins et maquillages.