Plus de 200 emplois supprimés chez DHL à Diegem

Outre les 180 emplois menacés au sein de la compagnie aérienne EAT, filiale de DHL active dans le transport de marchandises, 241 emplois supplémentaires vont être supprimés au sein du siège européen de DHL Express à Diegem, soit 55% du total.

"Des rumeurs à ce sujet circulaient depuis un certain temps. Des informations sont parues dans la presse. J'ai donc posé la question à nos représentants au conseil d'entreprise européen et j'ai eu confirmation", a expliqué Ria Cerulis (SETCa).

"Nous avons des difficultés à recevoir ici les informations car il n'y a ni conseil d'entreprise, ni de représentation syndicale au sein du siège européen de DHL à Diegem. Cette restructuration ferait partie, tout comme celle d'EAT, d'un grand plan de restructuration mené par Deutsche Post pour DHL", selon Ria Cerulis. (belga/th)

  1. Perquisition au siège de Carrefour à Evere

    Perquisiti­on au siège de Carrefour à Evere

    La chaîne de supermarchés Carrefour a confirmé qu'une perquisition avait été effectuée lundi à son siège d'Evere. L'auditorat de l'Autorité belge de la Concurrence (ABC) a indiqué qu'il effectuait des perquisitions auprès d'entreprises actives dans le secteur de la grande distribution "suspectées d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le cadre d'une alliance d'achats relative à des produits de grande consommation". Une porte-parole de Colruyt a précisé que l'entreprise n'était pas concernée. Personne n'a encore pu être joint chez Delhaize et Albert Heijn.
  2. L'Autorité de la Concurrence mène des perquisitions dans la grande distribution

    L'Autorité de la Concurren­ce mène des perquisiti­ons dans la grande distributi­on

    L'Auditorat de l'Autorité belge de la Concurrence (ABC) procède actuellement à des perquisitions auprès d'entreprises actives dans le secteur de la grande distribution "suspectées d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le cadre d'une alliance d'achats relative à des produits de grande consommation", a-t-il annoncé lundi. Ces pratiques pourraient constituer des infractions au code de droit économique et/ou au traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (TFUE).