Le secrétaire d’Etat pour la Relance et les Investissements stratégiques, Thomas Dermine.
Plein écran
Le secrétaire d’Etat pour la Relance et les Investissements stratégiques, Thomas Dermine. © Photo News

Pour sortir vite de la crise, “ne tombons pas dans les calculs de boutiquiers”

Si l’on veut éviter que la Belgique ne s’enlise dans la crise, il ne faut pas hésiter à investir massivement et “ne pas tomber dans les calculs de boutiquiers”, a affirmé le secrétaire d’Etat pour la Relance et les Investissements stratégiques, Thomas Dermine, mardi matin sur Bel RTL.

  1. Partez en vacances la conscience tranquille: demandez une surveillance policière
    Independer

    Partez en vacances la conscience tranquille: demandez une surveillan­ce policière

    En été, nombreux sont les cambrioleurs qui profitent de l’absence des vacanciers. Vous partez bientôt en vacances et vous voulez éviter les visiteurs indésirables ? Demandez à la police locale de surveiller régulièrement votre habitation depuis l’extérieur, de jour comme de nuit, ce service est totalement gratuit. Vous pouvez également souscrire une assurance vol supplémentaire. Independer.be vous explique comment protéger votre habitation et son contenu.
  2. Télévision, internet, téléphone mobile et ligne fixe pour 48 euros par mois : voici les forfaits télécom les moins chers
    Montelco

    Télévision, internet, téléphone mobile et ligne fixe pour 48 euros par mois : voici les forfaits télécom les moins chers

    64 % des Belges ont un forfait télécom. La plupart choisissent un forfait avec l’internet fixe, la téléphonie fixe, la télévision et les services mobiles. C’est ce qui ressort des chiffres les plus récents de l’IBPT, le chien de garde fédéral des télécoms. Quel est le « pack quadruple play » le moins cher ? Et quelle offre est la meilleure si vous n’avez pas besoin de la télévision ou d’une ligne fixe ? MonTelco.be a mené l’enquête.
  3. Les multinationales belges désertent peu à peu la Russie

    Les multinatio­na­les belges désertent peu à peu la Russie

    Au moins neuf multinationales belges ont volontairement suspendu ou considérablement réduit leurs activités en Russie à la suite de l’invasion russe en Ukraine, selon une liste actualisée publiée lundi par la Yale School of Management. Celle-ci comprend 1.000 entreprises à travers le monde ayant répondu à l’école de commerce américaine ou ayant publiquement annoncé avoir adapté leurs activités en Russie. On y retrouve des noms belges bien connus tels que le géant de la bière AB InBev, la multinationale chimique Solvay ou le groupe de bancassurance KBC.