Plein écran
© Photo News

Proximus: Dominique Leroy percevra un salaire de 935.000 euros chez KPN

Dominique Leroy percevra un salaire de base de 935.000 euros chez KPN, à quoi s'ajouteront les bonus. L'an dernier, sa rémunération de base chez Proximus s'élevait à 523.000 euros. La CEO de l'opérateur semi-public quittera la Belgique sans indemnité de départ, a indiqué un porte-parole de l'entreprise.

Avec les bonus de l'an dernier, Mme Leroy avait tout de même cumulé un total de 940.546 euros chez Proximus. C'est relativement peu pour le secteur des télécoms car, pour l'opérateur public, l'État belge impose un plafond de rémunération. 

Son prédécesseur chez KPN, Maximo Ibarra, a engrangé l'an dernier près de 1,5 million d'euros, bonus inclus.

Clause contractuelle

Le contrat de l'administratrice déléguée contient une clause lui interdisant, pour une période de 12 mois après son départ du groupe, de travailler pour un concurrent de Proximus en Belgique et dans les pays où l'entreprise génère au moins 5% de son chiffre d'affaires. Son départ vers KPN ne tombe pas sous le coup de cet engagement.

  1. Ces communes bruxelloises où le marché immobilier explose

    Ces communes bruxelloi­ses où le marché immobilier explose

    À Bruxelles, la moitié des biens immobiliers ont été vendus à un prix supérieur à 410.000 euros en 2019. C'est le prix médian le plus élevé en Belgique. Comme ailleurs dans le pays, l'immobilier se maintient ou augmente légèrement (+3,8% sur la région sans tenir compte de l'inflation). Dans certaines commune de la capitale par contre, le marché explose. A Saint-Gilles, Jette, Schaerbeek et Ixelles, le prix médian a augmenté de 10 à 16% l'an dernier.