La crise liée au coronavirus fait baisser les tarifs énergétiques
Plein écran
La crise liée au coronavirus fait baisser les tarifs énergétiques © Shutterstock

Quand même un petit point positif: la crise liée au coronavirus fait baisser les tarifs énergétiques

EconomieEn pleine crise du coronavirus, les nouvelles positives sont les bienvenues. Pour de nombreuses personnes, la baisse de leur facture énergétique ne sera pas un luxe superflu. Par rapport au mois de janvier 2019, le consommateur d’électricité moyen paie presque 200 euros en moins aujourd’hui. Pour le gaz naturel, la différence s’élève même à plus de 250 euros. Actuellement, quelques fournisseurs accordent également des réductions considérables (jusqu’à 60% sur le prix/kWh). Monenergie.be a analysé les causes.

  1. Brussels Airport ne s'attend pas à une fréquentation normale avant 2024

    Brussels Airport ne s'attend pas à une fréquenta­ti­on normale avant 2024

    Il faudra attendre 2024 avant de voir le nombre de passagers revenir au même niveau que celui de 2019 à Brussels Airport, a indiqué mardi son CEO Arnaud Feist, en commission Mobilité et Affaires sociales de la Chambre. Il pointe par ailleurs une certaine difficulté en termes de concurrence du fait de l'interdiction faite aux Belges de voler vers certains pays, contrairement à d'autres États membres de l'UE.
  2. La Ville de Fleurus lance son plan #IMPULSION

    La Ville de Fleurus lance son plan #IMPULSION

    La crise engendrée par le coronavirus a évidemment des conséquences sanitaires. Mais elle a aussi des répercussions économiques et sociales. La période de confinement et les mesures de restriction (toujours à appliquer pour ces dernières) ont un impact non négligeable. Surtout pour des secteurs qui encore aujourd’hui ne peuvent reprendre leurs activités normalement! Les communes s’en rendent bien compte et tentent tant bien que mal de colmater les brèches.