GSK a annoncé mercredi son intention de supprimer 720 emplois, principalement parmi les cadres, et de ne pas renouveler 215 contrats temporaires sur ses sites wallons.
Plein écran
GSK a annoncé mercredi son intention de supprimer 720 emplois, principalement parmi les cadres, et de ne pas renouveler 215 contrats temporaires sur ses sites wallons. © BELGA

Restructuration chez GSK: “Priorité au dialogue social”

Après avoir rencontré la direction, jeudi, et les syndicats de GSK ce vendredi, le ministre-président wallon Elio Di Rupo et les vice-présidents du gouvernement régional Christie Morreale, Willy Borsus et Philippe Henry ont redit leur volonté d'accorder la priorité au dialogue social alors que près d'un millier d'emplois pourraient passer à la trappe sur les sites wallons du géant pharmaceutique.

  1. Le personnel de GSK “abasourdi” par l'ampleur de la restructuration

    Le personnel de GSK “abasourdi” par l'ampleur de la restructu­ra­ti­on

    Les travailleurs du géant pharmaceutique GSK sont "abasourdis" par l'ampleur du plan de restructuration annoncé mercredi par la direction, a indiqué Michel De Bondt, représentant du syndicat chrétien CSC, alors que des assemblées du personnel sont en cours vendredi. Ils craignent une seconde vague de licenciements dans les prochaines années mais n'ont pas décidé de mener des actions ou d'arrêter le travail.
  2. Des places de stationnement gratuites tout cet été à Charleroi

    Des places de stationne­ment gratuites tout cet été à Charleroi

    Depuis plusieurs années maintenant, le stationnement dans le centre-ville de Charleroi est payant. Les prix varient en fonction des différentes zones. Une scan-car fait régulièrement le tour des différentes artères pour s’assurer que les véhicules sont bien en règle. Mais cela fait plus d’un an désormais que la crise du coronavirus a chamboulé nos habitudes. Et la Ville de Charleroi a décidé d’en tenir compte.
  3. Silence radio après la rencontre entre la direction de GSK et le gouvernement wallon

    Silence radio après la rencontre entre la direction de GSK et le gouverne­ment wallon

    La rencontre entre les représentants du gouvernement wallon -Elio Di Rupo, Christie Morreale, Willy Borsus et Philippe Henry- et la direction de GSK Vaccines aura duré un peu moins d'une heure et demie, mais c’est à peu près tout ce que l'on saura ce jeudi, aucune information n'ayant filtré à l'issue de la réunion, à laquelle participait également la ministre fédérale de l'Emploi, Nathalie Muylle.
  4. GSK annonce un plan de restructuration: 720 emplois menacés en Belgique
    Mise à jour

    GSK annonce un plan de restructu­ra­ti­on: 720 emplois menacés en Belgique

    La direction de GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé mercredi lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire la mise en place d’un nouveau plan de transformation, prévu sur deux ans. Celui-ci impactera “au maximum” 720 personnes chez GSK Vaccines Belgique, majoritairement des cadres, indique l’entreprise. Quelque 215 contrats temporaires ne seront vraisemblablement pas renouvelés. Le gouvernement wallon rencontrera direction et syndicats avant la fin de la semaine.