Plein écran
© thinkstock

Succès du plan bonus

Introduit dans la loi belge en décembre 2007, le plan bonus, autrement dit l'octroi aux travailleurs d'avantages non récurrents liés aux résultats, remporte un beau succès, rapportent mercredi De Tijd et L'Echo. Alors qu'ils n'étaient encore que 5% en 2009 ou 12% en 2010, cette année, ce sont quelque 40% de tous les employés belges qui ont effectivement bénéficié de plan bonus, selon l'enquête effectuée par la Vlerick Business School, le bureau Hudson et le cabinet d'avocats Claeys & Engels auprès de 459 entreprises de toutes tailles et de tous les secteurs.

De nombreuses entreprises (29% des répondants à l'enquête) recourent à ce nouveau type de bonus salarial dont les critères d'octroi ne peuvent être que collectifs. Elle agissent de la sorte surtout en raison de l'optimisation fiscale que ce plan bonus permet, alors qu'à l'origine, il s'agissait surtout de motiver son personnel.

En effet, si l'employeur octroie par exemple un bonus unitaire de 1.000 euros à ses employés, chacun de ceux-ci touchera 654 euros nets. En cas de bonus classique (salaire variable), sur 1.000 euros distribués l'employé ne touchera que 299 euros nets. Dans le cas d'une participation au bénéfice, le net est de 430 euros.

  1. “Dans un avenir renouvelable, nous chauffons collectivement”
    Livios

    “Dans un avenir renouvela­ble, nous chauffons collective­ment”

    Dès 2021, toutes les maisons doivent être Q-ZEN, bien isolées et étanches à l’air. Cela signifie que leurs besoins en chaleur sont beaucoup plus faibles que dans une maison existante avec une isolation limitée. C’est pourquoi de nombreux constructeurs se demandent aujourd’hui comment approcher au mieux cette fourniture de chaleur. Le site de construction Livios a posé cette question à huit experts.