Plein écran
© afp

Test-Achats entame l'action en justice contre Ryanair avec 1350 passagers

Jusqu'à présent, 1.350 personnes lésées par la compagnie aérienne à bas coûts Ryanair après les grèves de l'été ont enregistré leur plainte auprès de l'association de consommateurs Test-Achats. Celle-ci introduit ce vendredi les 50 premiers dossiers devant la justice de paix, à Zaventem et Charleroi, et se montre confiante sur leur issue, qui, elle l'espère, pourra faire revenir la compagnie irlandaise sur ses positions. Si cela ne devait pas être le cas, Test-Achats s'engage à introduire chaque dossier afin que tous les passagers soient indemnisés.

Ryanair refuse toujours d'indemniser les passagers des vols annulés à la suite des grèves des 25 et 26 juillet et du 10 août. On vise ici l'indemnisation forfaitaire due en cas d'annulation moins de 14 jours avant le départ, d'un montant allant de 250 à 600 euros, et non le remboursement du billet ou la proposition de rechange dus dans tous les cas d'annulation.

La compagnie invoque des circonstances exceptionnelles alors que la Cour de justice européenne a jugé qu'une grève interne à une compagnie ne peut constituer un tel motif, précise l'organisation de consommateurs.

"En vertu de la législation EU261, aucune compensation n'est à payer aux clients lorsque le retard / l'annulation échappe au contrôle de la compagnie aérienne. Si ces grèves étaient sous le contrôle de Ryanair, il n'y aurait pas eu d'annulations. Test Achats devrait expliquer pourquoi Brussels Airlines n'a pas été tenue de payer d'indemnités EU261 lors de la grève de ses pilotes en mai 2018, et pourquoi Test Achats n'a entrepris aucune action en justice contre Brussels Airlines. De même, en Allemagne, Lufthansa n'a pas été tenue de verser d'indemnités EU261 pour les 17 jours de grève de ses pilotes et membres d'équipage, et nous notons que Test Achats n'a pas non plus entamé d'action auprès de la justice Belge contre Lufthansa", indique Ryanair dans un communiqué.

Ce vendredi, Test-Achats introduit les premiers dossiers de clients lésés devant la justice de paix, à Zaventem et Charleroi. "Sur base des jugements obtenus - pour lesquels l'organisation se déclare confiante - Test-Achats approchera à nouveau Ryanair afin que celle-ci revoie sa position. En cas de refus persistant, d'autres dossiers seront introduits en justice afin que chaque passager soit indemnisé."