Plein écran
Illustration © Photo News

Un CEO du BEL 20 a déjà gagné en 2020 autant que le Belge moyen en un an

En une dizaine de jours, un CEO d'une entreprise inscrite au BEL 20 a gagné autant qu'un travailleur belge moyen en un an, indique jeudi le PTB.

"Ce 9 janvier, après 6 jours de travail, un CEO aura gagné autant qu'un travailleur en un an", souligne le parti de gauche radicale. 

Les chiffres sont tirés d'une étude de la Vlerick Business School sur les salaires des CEO en Belgique. "Ils montrent la choquante réalité des inégalités salariales" dans notre pays, insiste le PTB qui plaide pour que chaque entreprise rende public l'écart salarial existant en son sein, comme cela se fait aux Pays-Bas.

Entre 2014 et 2018, l'écart entre les salaires des CEO des vingt plus grosses entreprises de la Bourse de Bruxelles et ceux des travailleurs s'est creusé. Durant cette période, les salaires de ces CEO ont augmenté de 16%, alors que ceux des travailleurs n'ont augmenté en que de 5,5%.

"Nous demandons qu'on mette fin à la politique de gel des salaires et que le salaire minimum soit augmenté à 14 euros de l'heure", conclut le parti.

  1. Voilà comment le Meilleur Jeune Chef a aménagé sa cuisine à domicile
    Livios

    Voilà comment le Meilleur Jeune Chef a aménagé sa cuisine à domicile

    A un jet de pierre du centre historique de Tongres, se situe le restaurant étoilé Altermezzo. Jo Grootaers, couronné Meilleur Jeune Chef par les guides Gault&Millau et Michelin, y jongle avec une batterie complète de cuisine. Mais comment se présente la cuisine de ce chef étoilé chez lui ? Et de quel appareil ne peut-il plus se passer ? Il a fait quelques confidences au site de construction Livios.
  2. Saisie de 126 millions de cigarettes de contrefaçon, un record
    Play

    Saisie de 126 millions de cigarettes de contre­façon, un record

    La douane a intercepté 126 millions de cigarettes de contrefaçon depuis le début de l’année, une saisie record, indique vendredi le SPF Finances. Ces cigarettes, dont la destination finale est inconnue, provenaient d’Asie du sud-est et représentent un montant de 65 millions d’euros en droits d’importation, d’accises et TVA éludés. Huit personnes ont été interpellées et sont actuellement interrogées.